Assurés de leur qualification pour l'Eurobasket 2022 et de la première place du groupe C depuis leur victoire face au Danemark ce week-end, les Belgian Lions souhaitaient néanmoins terminer leur campagne sur une note positive face à la République tchèque. L'équipe tchèque, lanterne rouge de la poule, est qualifiée d'office pour l'Euro étant l'un des pays hôte de la compétition. Sans enjeu mathématique, cette partie était aussi l'occasion pour les coachs de faire tourner leur effectif respectif. Dans les rangs belges, Ismaël Bako et Hans Vanwijn ont quitté le groupe dimanche, tandis que Jonathan Tabu était laissé au repos. L'occasion pour Ajay Mitchell, Andy Van Vliet et Tim Lambrecht, sacrifiés face au Danemark, d'intégrer la sélection pour ce match.
   
Cinq de base belge : E. LECOMTTE, R. OBASOHAN, J-M. MWEMA, M. DE ZEEUW, K. BOUKICHOU.
Revivez notre Live

1er quart-temps (14-24)

Malgré un premier panier en pénétration de Manu Lecomte, les Lions connaissent trois premières minutes difficiles sur le plan défensif (2-8). Maxime De Zeeuw est le deuxième joueur belge à scorer, via un triple, mais l'écart continue de grandir en faveur des Thèques, emmenés par un très bon Martin Kriz, auteur de 10 unités dans ce premier quart (10-19). La défense belge se solidifie néanmoins en provoquant des pertes de balle adverses mais le pourcentage de réussite n'est pas au rendez-vous en attaque alors que la République tchèque boucle ce premier acte avec un trois points au buzzer pour prendre 10 longueurs d'avance (14-24). 

2e quart-temps (26-27)

Les joueurs du banc belge font preuve d'une belle intensité sur le terrain, et le trio Akyazili/Schwartz/Libert tente d'installer une grosse pression défensive sur la montée de balle adverse. Sur le plan offensif, Andy Van Vliet profite de quelques bons ballons reçus sous l'anneau pour faire grimper son compteur personnel. Cela ne suffit pas car dans le camp adverse, c'est au tour de Hruban, coéquipier de Retin Obasohan à Nymburk, de prendre les choses en main (21-33). De quoi inciter Dario Gjergja à prendre temps-mort et exprimer sa colère. Mais les Belgian Lions font face à un festival de trois points et continuent de subir physiquement (29-44). Sur le plan offensif, seul Retin Obasohan (13 points avant le repos) parvient à limiter la casse en profitant notamment de sa puissance athlétique. Dans l'ensemble, la Belgique s'est montrée trop soft en défense, laissant trop de shoots faciles à l'adversaire pour rivaliser lors de cette première mi-temps (40-51).

3e quart-temps (25-18)

Touché par un coup en première mi-temps, Khalid Boukichou ne s'est pas échauffé à la mi-temps et ne devrait donc plus remonter au jeu. Les Tchèques ouvrent cette deuxième mi-temps via un nouveau trois points mais Retin Obasohan, encore lui, répond en inscrivant cinq points consécutifs dont un superbe dunk suite à une interception. Son compteur personnel affiche déjà 18 points mais le reste de l'équipe peine à se mettre au diapason. Loïc Schwartz redonne un peu d'espoir à la Belgique via deux triples en moins d'une minute mais la défense reste encore trop fragile pour directement recoller au score. Akyazili et Obasohan en remettent une couche derrière la ligne 3 points pour se rapprocher à 59-65. Maxime De Zeeuw se voit lui sanctionné de sa cinquième faute et doit donc rejoindre le banc aux côté de Boukichou alors que Retin Obasohan boucle ce quart-temps sur un autre dunk magistral pour replacer la Belgique dans le sillage de la Tchéquie (65-69).

4e quart-temps (21-22)

Les Tchèques voient leur pourcentage de réussite baisser face à des Lions qui sortent de plus en plus les griffes. Si bien qu'Akyazili, via un panier primé d'une faute, fait passer la Belgique devant au score pour la première fois du match (73-72). L'avantage est de courte durée mais la Tchéquie n'est pas rassurée pour autant malgré un petit coup de pouce du corps arbiral sur une faute sévèrement sifflée à Van Vliet sur un shoot à trois points (75-82). Les Belgian Lions ne lâchent rien et Ajay Mitchell est à son tour lancé dans la bagarre à 90 seconde de la fin pour effectuer ses grands débuts internationaux à 17 ans à peine. L'arrière de Limburg United se permet même de marquer sur sa première tentative avec un lancer-franc en prime. Mais les efforts belges ne suffisent pas et les Lions ne peuvent éviter une deuxième défaite dans cette campagne de qualification qui reste cependant une réussite.
Belgique: 15/30 (2pts), 13/31 (3pts), 17/19 (lfs), 29 rbs, 18 ass, 26 ftes.
LECOMTE 12, BOUKICHOU 0, DE ZEEUW 7, MWEMA 0, OBASOHAN 23, Gillet 9, Libert 3, Mitchell 3, Van Vliet 12, Akyazili 9, Lambrecht 0, Schwartz 8.