Comme nous vous l'annoncions ce mardimatin, Charleroi tient son nouveau pivot pour les deux prochains mois avec une option pour le reste de la saison

Si les dirigeants carolos ne voulaient pas en parler avant l'officialisation du transfert, comme nous vous l'annoncions ce mardi matin, le Spirou tient son nouveau pivot. C'est désormais officiel: Terrance Henry portera les couleurs de Charleroi pour les deux prochains mois et il dispose également d'une option pour le reste de la saison s'il arrive à séduire les dirigeants hennuyers.

Si l'ancien joueur de Willebroek débarque au Spiroudome, c'est pour faire face aux blessures, coup sur coup, de Seth Tuttle et de Rasko Katic. Mobile et athlétique, il apportera une arme offensive en plus à Brian Lynch, lui qui ne devrait pas avoir des problèmes d'adaptations. Reste à savoir s'il sera déjà qualifié pour le derby hennuyer de mercredi face à Mons. Pour le moment, rien n'est moins sûr, surtout quand on connaît la lourdeur des tâches administratives en basket. "Les supporters peuvent s'attendre à un jeu intensif de notre part. Nous donnerons le maximum lors de chaque match, lors de chaque seconde sur le terrain. Et en jouant de la sorte, les fans prendront beaucoup de plaisir à nous voir jouer", explique le nouveau pivot carolo.

Henry avant Anderson?


Sébastien Bellin l'a annoncé: Terrance Henry ne sera pas le seul renfort du Spirou pour cette deuxième partie de la saison. En problème en distribution, les Carolos sont à la recherche d'un meneur et il se murmure dans les coulisses du Spiroudome qu'un nom connu du championnat de Belgique pourrait y débarquer. Ce nom, c'est celui de Jerime Anderson. Passé par Pepinster, Liège, Alost et Limburg l'année dernière, le meneur américain serait également sur les tablettes des dirigeants hennuyers. Jerime Anderson a fait son cursus universitaire du côté de UCLA et il apporterait quelque chose que le Spirou ne possède pas encore en distribution. Après Terrance Henry, peut-on s'attendre à voir débarquer Jerime Anderson? Verdict dans quelques jours tant les choses se décantent rapidement dans la maison carolo pour le moment.

© BELGA