Ce tournoi final se déroulait dans un contexte tout à fait spécial, tout d'abord parce qu'il s'est tenu à huis clos, crise sanitaire oblige. Mais aussi et surtout parce que les équipes présentes dans la capitale grecque ont terminé la compétition avec un effectif tout à fait remanié suite à la période de transferts estivale. C'est ainsi que deux joueurs belges, récemment arrivés dans leur nouveau club, ont pu prendre part au Final 8 en quête d'un premier sacre européen. Aucun n'y est parvenu mais chacun est reparti avec une médaille autour du cou.

Alors qu'il n'a disputé que cinq matchs officiels depuis son transfert au sein de la formation française de Dijon il y a quelques semaines, Hans Vanwijn a glané une nouvelle médaille de bronze en CL, un an après celle remportée avec Anvers lors du Final Four 2019 à la Lotto Arena. L'international belge de 25 ans avait même entamé cette Champions League 2019-20 avec les Giants avant donc de monter quelques mois plus tard sur le podium sous ses nouvelles couleurs. Les Français de la JDA Dijon se sont imposés ce dimanche face aux Espagnols de Saragosse (70-65) dans le match pour la troisième place avec 11 points et 9 rebonds de Vanwijn en plus d'un gros impact défensif. Avec plus de 25 minutes de temps de jeu en moyenne durant le tournoi, sa première aventure dans un club étranger démarre de manière très positive malgré la déception de la demi-finale perdue face aux Espagnols de Burgos vendredi (81-67).

"Nous avons bien travaillé depuis le mois d'août afin d'être prêts pour ce rendez-vous et finir dignement le travail accompli les joueurs présents la saison passée", a-t-il déclaré en conférence de presse d'après-match. "On a affronté de très bonnes équipes et nous jouons de mieux en mieux au fil des matchs. D'un point de vue personnel, cela fait évidemment plaisir de décrocher une deuxième médaille en Champions League dans ma carrière. Ce tournoi va me donner confiance pour la suite au sein de ma nouvelle équipe avec qui j'espère terminer le plus haut possible cette saison en France."

En finale, l'AEK Athènes, avec Matt Lojeski en ses rangs, s'est incliné face à Burgos (85-74). L'Américain au passeport belge a terminé le match avec 9 points au compteur en 14 minutes. Pas de premier sacre européen donc pour l'ancien joueur d'Ostende qui se retrouve avec la médaille d'argent au tour du cou. Une de plus après celle décrochée au Final Four de l'Euroleague en 2015 avec l'Olympiakos.