Le Basic-Fit Brussels effectue ses premiers pas européens à Neder face à Chalon.

Quelques mois seulement après avoir pris part aux playoffs pour la première fois de leur histoire, le Basic-Fit Brussels va maintenant effectuer ses premiers pas européens. Pas question de pousser du col pour autant dans les rangs bruxellois où il s’agira avant tout de profiter.

"C’est aussi le message que notre capitaine Guy Muya a fait passer à ses équipiers dans le vestiaire depuis le début de la semaine", assure le coach Serge Crevecoeur tout en découvrant avec satisfaction les maillots et les fanions conçus spécialement pour la scène européenne. "L’excitation monte petit à petit à tous les niveaux au sein du club. Il règne une effervescence particulière à l’approche de ce premier rendez-vous européen."

C’est donc un nouveau chapitre de son histoire que le club bruxellois, qui en est à sa 4e saison au sein de l’élite, ouvrira ce soir face aux Français de Chalon, favoris dans ce groupe A.

"Avec deux victoires en quatre matches de championnat, notre adversaire alterne les hauts et les bas et cherche encore quelque peu son équilibre collectif. C’est peut-être le meilleur moment pour les affronter. Mais il faudra jouer dur car le championnat de France est beaucoup plus physique que le nôtre. J’espère donc que l’excitation du groupe se ressentira aussi au niveau du jeu…"

Le Brussels aborde en tout cas cette campagne avec confiance suite aux bons résultats engrangés en championnat (NdlR : 4 victoires et 1 défaite). Et sans réelle pression. "Nous prendrons match après match car on est avant tout là pour s’enrichir d’une expérience tout en démontrant qu’on mérite de figurer dans cette compétition. C’est important aussi de pouvoir véhiculer une image positive de la capitale belge sur la scène européenne."