Eddy Casteels et les Lions ont aussi le Mondial 2019 et les JO 2020 en ligne de mire.

Pour la première fois en plus de dix ans, ce n’est pas Jacques Ledure qui a introduit la conférence de presse annuelle organisée pour présenter la campagne des Belgian Lions. Dans une salle du Crowne Plaza Brussels Airport, Cyril Coomans, président de la Fédération, s’y est collé en n’oubliant pas de saluer le travail de l’ex-manager des Lions. "Jacques Ledure a permis à notre sélection nationale de retrouver une place de choix sur la carte européenne. C’est maintenant un nouveau cycle qui s’annonce."

Une nouvelle ère incarnée notamment par un nouveau logo propre aux Belgian Lions et la mise en place d’un d’un management team spécifique aux équipes nationales. Une structure forte qui aura aussi pour mission de permettre une évolution verticale entre les équipes d’âge et l’équipe A. Le tout en défendant des valeurs et une identité propre à l’équipe nationale. "Les joueurs qui ne sont pas prêts à prôner ces valeurs et à mouiller le maillot pour leur pays n’auront rien à faire en sélection", a prévenu Eddy Casteels, qui a signé un nouveau contrat de 2 ans comme coach mais dont on ne connaît pas encore le nom de son assistant.

Sur le plan sportif, Les Lions tenteront cet été de se qualifier pour l’Euro 2017. Versés dans le groupe A avec la Suisse, l’Islande et Chypre, la Belgique sera évidemment favorite de sa poule même si Eddy Casteels rappelle "qu’il n’est jamais facile d’affronter des plus petites nations ultra-motivée." Mais même si certains cadres pourraient faire l’impasse (NdlR : Matt Lojeski a d’ores et déjà annoncé qu’il ne serait pas de la partie), le sélectionneur l’affirme : "Nous serons à l’Euro !"

Avant cela, les Lions débuteront leur programme de préparation le 1er août. Des tournois sont prévus en Slovénie, au Montenegro et en Pologne avant d’entamer la phase de qualification le 31 août face à Chypre à la Lotto Arena d’Anvers. Au-delà de l’Euro 2017, le staff des Lions a aussi en point de mire le Mondial 2019 et les JO 2020. La nouvelle équipe en place compte donc placer la barre assez haut…