Le tirage au sort du tournoi de qualification olympique à Ostende du 6 au 9 février n'a pas gâté la Belgique plaçant les Belgian Cats dans une poule avec le Canada, 4e nation mondiale, le Japon (FIBA 10), déjà qualifié et le meilleur pays du quatrième chapeau, et la Suède (FIBA 22).

Emma Meesseman a appris le sort qui était réservé à son équipe nationale de basket féminin juste avant sa rencontre d'Euroligue avec Ekaterinburg (perdue à Riga en Lettonie) mercredi. L'intérieure flandrienne garde confiance, malgré un groupe difficile.

"C'est le groupe le plus imprévisible. Nous pouvons tout gagner, mais nous pouvons aussi tout perdre", a analysé pour Belga la meilleure joueuse (MVP) des finales de WNBA cet été avec le champion de Washington Mystics. "Heureusement que nous jouons à domicile et j'espère que cela pourra être un gros avantage. Je pense que la fenêtre de novembre a été très utile pour se retrouver après l'Euro."

La Belgique avait terminé 5e de l'Euro à Belgrade en juillet décrochant son ticket pour ce tournoi qualificatif pour les Jeux de Tokyo l'an prochain, mais elle restait sur un goût de trop peu. Les Belges ont entamé il y a quinze jours, par deux victoires, leur campagne pour l'Euro 2021, en dominant l'Ukraine à Charleroi et la Finlande à Helsinki.

"Sur très peu de temps et avec peu d'entraînements, nous avons joué deux bons matches et l'équipe a retrouvé très vite son collectif", a ajouté Emma Meesseman, 26 ans. "J'en suis revenue avec un très bon sentiment et je suis impatiente déjà que l'on se retrouve en février."

La Belgique jouera le 6 février au Vesluys Dôme d'Ostende face au Canada, puis le 8 contre le Japon et le 9 contre la Suède.

"J'espérais avoir au moins un adversaire relativement facile, mais ce n'est pas le cas", a commenté de son côté Antonia Delaere dans un communiqué de la fédération belge de basket. "Tout est possible et nous devrons nous battre jusqu'au bout. Mais nous sommes prêtes et nous voulons à tout prix nous qualifier pour ces Jeux. C'est notre grand rêve et avec le soutien des nombreux supporters à Ostende, nous allons le réaliser", a affirmé la joueuse nantaise, 25 ans.