Basket Son coach à Washington, Mike Thibault, est dithyrambique après la prestation cinq étoiles de la pivot belge face à Las Vegas en demi-finale des playoffs WNBA.


Dans la nuit de mardi à mercredi, Emma Meesseman a tout simplement, une fois encore, été éblouissante pour permettre aux Washington Mystics de se sortir du piège tendu par  l'équipe de Las Vegas dans le cadre de la première manche de la demi-finale des playoffs en WNBA. La pivot des Cats termine la rencontre avec 27 points au compteur en plus de 10 rebonds ce qui offre la victoire dans cette première manche à Washington (97-95).



Alors qu'elle avait décidé de faire l'impasse sur la saison dernière en WNBA pour se consacrer à l'équipe nationale, Emma Meesseman a donc parfaitement réussi son retour à la compétition et ce n'est pas son coach, Mike Thibault, qui s'en plaindra . "Pendant toute la saison dernière, tant les joueuses que les coaches étaient convaincus qu'elle était la pièce manquante de l'équipe , reconnaît son entraîneur. Son agressivité et son habilité à shooter et à capter les rebonds va faire la différence en notre faveur. L'année passée, elle m'a dit qu'on n'avait pas besoin d'elle car on a été en finale. Je lui ai répondu qu'on n'avait pas gagné et qu'on avait besoin d'elle et de tout le monde."

De son côté, Kim Mestdagh n'a malheureusement pas pris part à cette victoire. La deuxième manche est prévue dans la nuit de jeudi à vendredi avant que la série ne se déplace à Las Vegas.