Les images de Joël Embiid ingurgitant un hamburger avant son match ont fait le tour du monde.

Beaucoup de joueurs en ont certainement rêvé mais en se préservant, Joël Embiid, lui, l’a fait. À 90 minutes du coup d’envoi de la rencontre face aux Washington Wizards, le pivot des Philadelphie Sixers s’est offert un petit plaisir, ou plutôt un gros burger. Le tout en regardant ses coéquipiers commencer leur échauffement. Les images captées par la chaîne américaine ESPN ont évidemment fait le buzz.

L’importance du match en vue des playoffs n’a donc pas empêché Jöel Embiid de passer outre toutes les recommandations diététiques habituellement données aux joueurs pros. "L’idéal est de manger un repas léger riche en glucides complexes, faible en lipides et pourvu de minéraux, sans pour autant apporter trop de fibres afin d’éviter les flatulences lors de l’effort", explique Stéphanie Sinot, diététicienne de Stambruges spécialisée en nutrition du sportif. "Il faut aussi le faire au bon moment : 3 heures avant l’effort pour un repas normal, 1 heure 30 avant s’il s’agit de gâteaux spéciaux pour le sport, faciles à digérer."

Enfiler un tel aliment gras juste avant un match est donc une très mauvaise idée. "Prendre un repas gras avant l’effort peut engendrer une baisse des performances parce que la digestion est ralentie", poursuit la diététicienne, qui côtoie souvent des basketteurs via la cellule de coaching Basket Academy. "Et puis cela contribue à un stockage des graisses excédentaires. Faire ça 1 h 30 avant l’effort signifie aussi que le burger n’est pas du tout digéré."

On peut dès lors supposer que le colosse des Sixers (2,13 m, 113 kg) ne s’était pas nourri suffisamment en vue du match... "Parce qu’un apport de graisse n’est pas nécessaire à ce moment-là, souligne Stéphanie Sinot. La graisse est utile uniquement en période précompétitive. Avant un match, ça risque plutôt de nuire aux performances."

Quoi qu’il en soit, Joël Embiid n’a pas semblé perturbé du tout par ce burger durant la rencontre. Que du contraire. Le All-Star s’est offert une belle ligne de stats avec 25 points et 10 rebonds, son 31e double-double de la saison ! Coïncidence ou non, son équipe a malgré tout concédé sa première défaite depuis 7 matchs.