La jeune attraction slovène écrit l’histoire dans cet Euro

Luka Doncic continue d'impressionner match après match dans cet Euro. Avec une moyenne de 15,7 points, 7,7 rebonds et 3,1 assists par match depuis le début de son premier grand tournoi international, la nouvelle pépite slovène de 18 ans est déjà en passe d'écrire l'histoire. Personne avant lui n'était parvenu à afficher de telles stats à son âge dans un Euro.

Ses 27 points inscrits en quarts de finale face à la Lettonie représentent déjà un record de précocité. Seul le grand Arvidas Sabonis, désormais président de la fédération lituanienne, était parvenu à dépasser cette barre en scorant 28 points en un match lors de l’Euro 1983 mais il était déjà plus proche de ses 19 ans à l’époque. Même chose pour des légendes telles que Drazen Petrovic (25 points en 1983), Vlade Divac (25 points en 1987) ou encore Toni Kukoc (23 points en 1987), qui avaient déjà souffler leurs 19 bougies au moment de leur premier exploit international. Les noms de cette liste (voir ci-dessous) en disent long sur la valeur actuelle de Luka Doncic, incontournable au Real Madrid, avec qui il avait joué une quarantaine de matchs d’Euroligue avant même d’atteindre la majorité, et déjà tout près de faire le grand saut vers la NBA (NdlR : il est cité parmis les favoris au top 3 de la prochaine Draft).

Et il n’y a pas que ses chiffres qui impressionnent. Son attitude aussi donne le sentiment d’une sérénité aussi profonde que prématurée. Avec la maturité et l’intelligence affichées dans son jeu, on se demande déjà jusqu’où il parviendra à étendre son règne… Mais en attendant, nos yeux risquent encore de se régaler en regardant le plus jeune prodige jouer une demi-finale face à l’Espagne, championne d’Europe en titre ! Face à Pau Gasol, l'un des meilleurs joueurs européens de tout les temps, et son armada, on a hâte de le voir à l'oeuvre... En cas de  victoire, il deviendrait aussi le plus jeune joueur à décrocher une médaille à l'Euro, la toute première de l'histoire pour la Slovénie.

Jeunes à l'Euro
© D.R.

"Je crois que je peux encore tout améliorer dans mon jeu. Le plus important est que j'améliore encore mon explosivité, ma défense et mon shoot. Je dois progresser jour après jour", a déclaré celui que l'on surnomme déjà le 'nouveau Larry Bird'. "Être comparé à une telle légende du basket-ball fait évidemment plaisir. Mais je dois encore travailler dur pour y arriver. Je prends les matchs un par un et pense essentiellement à aider mon équipe." Et celle-ci en aura bien besoin face à une équipe comme l'Espagne. "J'espère que l'on pourra réaliser un gros truc. On aura besoin de jouer une défense agressive pour espérer gagner. J'adore jouer pour mon pays. C'est un sentiment incroyable !"