Emma Meesseman, MVP du Final Four en 2018, aura l'occasion d'ajouter un 4e titre à son palmarès. Avec le club russe d'Ekaterinbourg, elle a déjà triomphé en 2016, déjà à Istanbul, 2018 et 2019. Après une édition 2020 annulée en raison du coronavirus, l'intérieure flandrienne vise une nouvelle couronne.

Pour y parvenir, Ekaterinbourg devra d'abord écarter le vendredi en demie les Turques de Fenerbahce. En cas de victoire, Meesseman et ses équipières défieront les Espagnoles de Salamanque ou les Hongroises de Sopron en finale dimanche. C'est la 14e fois de rang qu'Ekaterinbourg dispute le tournoi final de l'Euroligue féminine.