La Pro Basketball League (PBL), réunie samedi matin au Crown Plaza de Zaventem, a décidé de conserver le format de compétition actuel pour la saison 2020-2021, année transitoire avant une probable BeNeLeague.

L'Euromillions Basket League, D1 belge masculine, doit débuter le 3 octobre 2020. Toutefois, la possibilité de commencer jusqu'au 7 novembre existe, en gardant les mêmes modalités, au cas où un report semblerait nécessaire au regard des circonstances sanitaires.

Les clubs ont décidé de maintenir la formule introduite la saison passée. La saison régulière se tiendra donc en deux tours de compétitions. Le premier se jouera en deux groupes, basé sur le classement final de la défunte saison. Ostende, Anvers, Charleroi, Malines et le Brussels figurent dans le groupe A, Mons-Hainaut, Limburg United, Louvain, Alost et Liège dans le B. Chaque équipe se joue une fois en déplacement et à domicile.

Le deuxième tour, débuté avec les points acquis lors de la première phase, verra tous les clubs s'affronter une fois à domicile et une fois en déplacement.

Ensuite, les playoffs sont prévus à partir du 19 mai et doivent se finir, à la demande de la Fédération internationale (FIBA), pour le 15 juin au plus tard. Ils réuniront les huit meilleurs clubs à l'issue des deux premières phases et seront disputés au meilleur des trois matches. La finale sera elle disputée au meilleur des cinq duels.

Pour le manager général de la Pro Basketball League Wim Van de Keere, utiliser un format identique à la saison dernière "permet d'offrir de la flexibilité en cas de circonstances imprévues et de connaître toutes les dates de matches dès le début de saison".

A côté du championnat, la finale de la Coupe de Belgique est prévue le 21 mars 2021. A noter que la PBL discute avec la Fédération belge d'une possible évolution de la Coupe vers un format de groupes composés d'un mélange de clubs de D1 et D2.

Le All Star Game est lui programmé le 10 avril 2021. Les Belgian Basketball Awards auront lieu le 15 mai 2021.

Le dernier championnat, arrêté mi-mars à cause de la pandémie de Covid-19, a vu Ostende remporter un neuvième titre de rang. Les Ostendais disputeront donc la saison régulière de la Ligue des champions alors que son dauphin, Mons-Hainaut, devra passer un tour qualificatif. Troisièmes, les Giants d'Anvers ont sollicité une des quatre invitations accordées par la compétition.

La BeNeLeague toujours dans les plans pour la saison 2021-2022

La prochaine saison de D1 belge de basket pourrait bien être la dernière. En effet, la Pro Basketball League (PBL) a toujours la ferme intention d'ériger la BeNeLeague, championnat rassemblant les meilleures équipes belges et néerlandaises.

"A cause des problèmes liés au coronavirus, il a fallu réorienter momentanément notre attention, mais la PBL et ses clubs restent déterminés à obtenir le feu vert définitif pour la BeNeLeague pour le dernier trimestre de 2020", a écrit la PBL dans un communiqué.

"Le léger retard entraîné ne nous empêchera pas d'aborder correctement le travail avec les clubs afin que toutes les parties puissent avoir une vue claire sur le projet que nous voulons concrétiser dans les années à venir", a déclaré Arthur Goethals, président la Pro Basketball League.

La PBL, réunie samedi matin au Crowne Plaza de Zaventem, a aussi décidé, à l'unanimité, de permettre à son président et son équipe de gestion, composée de représentants de Mons-Hainaut, du Brussels, de Limburg United et du general manager Wim Van de Keere, de continuer à superviser cette année cruciale de préparation.

Le basket belge fermement opposé à l'idée de devoir jouer à huis clos

La Pro Basketball League espère en outre qu'elle ne sera pas contrainte à débuter la saison, dont le coup d'envoi est prévu le 3 octobre, par des rencontres à huis clos. Pour elle, accueillir un maximum de supporters aux matchs est d'une importance primordiale. "Nos clubs expriment à l'unanimité le désir de ne pas jouer à huis clos étant donné que cela pose une situation financière insoutenable. La santé de toutes les parties prenantes passe avant tout. Nous tenons compte de restrictions possibles dans le futur, mais l'accueil d'au moins 2.000 spectateurs paraît un minimum", a déclaré le président de la PBL Arthur Goethals.

La PBL a précisé que l'accès à la plate-forme de streaming du championnat restait gratuit pour la prochaine saison. Elle visera toutefois à hausser la qualité des vidéos en prévoyant une qualité d'image et des connections plus stables et en y ajoutant éventuellement des commentaires.

"Nous entamons la saison finale de notre accord avec nos partenaires médias privés Proximus, Telenet et VOO et les chaînes publiques VRT et RTBF. L'introduction la saison passée des matches télévisés le vendredi soir s'est avérée rentable et nous voulons poursuivre cette voie", a ajouté Wim Van de Keere, manager général de la PBL.