Avant d’affronter son futur club, l’assistant limbourgeois Kristof Michiels se confie.

À 33 ans et après 3 saisons d’une collaboration de tous les instants, Kristof Michiels, l’assistant-coach de Limburg United, est sans doute l’un de ceux qui connaissent le mieux Brian Lynch. Pas le mari de Kim Clijsters bien sûr mais bien l’homme, le passionné de basket qui se cache derrière le futur coach de Charleroi… que les deux hommes affrontent justement ce samedi avec Limburg. "Brian, je ne le connaissais pourtant pas avant mon entretien d’engagement voici trois ans. Nous n’avions jamais échangé un seul mot mais on s’est bien rattrapé depuis. C’est devenu un véritable ami, que je vois également beaucoup en dehors de la saison, y compris pendant ses vacances dans le New-Jersey. Ses qualités ? C’est un gars facile à vivre, cool, et puis c’est un vrai gentleman, un gars sur qui on peut compter, d’une loyauté absolue."

Louvaniste d’origine, Michiels peut en témoigner à son aise : "Vous en connaissez beaucoup vous qui, de retour d’un rapide aller-retour aux States , auraient néanmoins confié le coaching d’un match de championnat à leur assistant au motif que c’est celui-ci qui l’avait préparé ? Cela résume tout Brian Lynch !"

Cette loyauté, avant d’émigrer au Spiroudome, les deux hommes entendent bien l’assumer jusqu’au bout vis-à-vis de leur employeur actuel : "Jusqu’à la fin de saison, c’est tout pour Limburg United".

Ce qui n’interdit cependant pas à Kristof Michiels de planter le décor avant l’affrontement de ce week-end pascal : "C’est une situation spéciale pour tout le monde, mais on n’y pensera pas. L’important pour les deux équipes c’est de gagner car la bataille fait rage pour les 5e et 6e places en vue des play-offs. Une victoire nous donnerait deux succès d’avance sur eux".

Pour le futur assistant des Spirou, la clé c’est "de garder Charleroi sur un demi-terrain. Il faut les empêcher de courir et pour cela limiter nos pertes de balle face à la défense des Spirou . Car même s’ils sont inconstants à l’intérieur d’un match, faites confiance à Pascal Angillis pour qu’ils jouent toujours dur en défense."