De commun accord, le Brussels et Ryan Richards ont décidé de mettre un terme à leur collaboration. Alors qu’il n’a joué qu’un seul match officiel sous les couleurs bruxelloises, l’intérieur britannique (29 ans et 2,11m) quitte déjà le club de la capitale et est à nouveau disponible sur le marché. Si sa prestation face à Anvers en ouverture de championnat avait été faiblarde (1 point et 2 rebonds en 12 minutes), les raisons de cette rupture de contrat prématurée sont sans doute aussi à chercher en dehors des parquets.

Au cours de sa carrière, Ryan Richards n’a pratiquement jamais effectué une saison complète au sein de la même équipe, passant constamment d’un club à l’autre et évoluant au sein de plus d’une quinzaine de pays différents en l’espace de dix ans. Ce scénario s’est donc encore une fois répété, tout comme ce fut déjà le cas à Mons, en 2009, où il n’avait joué que trois matchs avec l’équipe pro avant de partir. Ce manque de stabilité est sans doute aussi le reflet d’un comportement qui n'a pas toujours été irréprochable.

Au Brussels, on assure que les deux parties se quittent en bonne entente sans savoir encore si le club se mettra à la recherche d’un remplaçant. Peut-être que les rencontres amicales programmées face à Alost ce mercredi et sur le terrain de Limburg United vendredi offriront la réponse. Pour ces deux matchs, Ian Hanavan devra aussi se passer de Louis Hazard (cheville), de Viktor Iljins (coude) et Thomas Massamba (équipe nationale).