Au terme d’une partition totalement contrôlée, les Côtiers infligent aux Renards un troisième revers consécutif. Mons- Ostende 60-70.

Les Tauliers sont de retour ! Face à une équipe montoise volontaire mais malgré tout limitée, les quintuples champions ont remporté un quatrième succès de rang en Euromillions League. Invaincus depuis leur revers au Spiroudôme, les Ostendais ont visiblement retrouvé l’assise défensive nécessaire à gérer sans surprise ce genre de partie. Au point de pouvoir se permettre de garder en civil au titre d’étranger surnuméraire un aussi prestigieux pedigree européen que celui de Marko Keselj pourtant désormais rétabli de sa blessure.

Dès le départ, Ostende cadenassait la raquette, obligeant les Renards à chercher des solutions à distance. Il fallait près de 4 minutes (et 0-8) avant qu’un premier panier signé Olah ne permette aux supporters montois de se rasseoir et 7 min 30 avant de doubler la mise. Entre-temps, Ostende - en mode scrimmage - s’était détaché à 4-14 et 7-17 (10e). Le rythme s’essoufflait quelque peu dans le second quart alors que les visiteurs se montraient moins précis tandis que Delas et Demps apportaient plus de mordant à l’attaque locale. Pas de quoi renverser la vapeur mais au moins remporter le quart-temps alors qu’il y avait longtemps que Gjergja avait entamé ses habituelles rotations.

Après 25-34 au repos, les Montois revenaient au jeu animés des meilleures intentions. Dominateurs jusque-là, les Ostendais étaient désormais accrochés, voire même carrément rattrapés. Au train en effet, et sous la conduite d’un Olah (7/10) soudain sorti de sa coquille, les visités - dont l’adresse s’améliorait autant que celle des Côtiers s’étiolait - se mettaient en tête de combler le trou pour se rapprocher à 45-49 à l’issue du troisième acte. Mais Ostende dominait le rebond et pouvait donc imprimer à loisir le rythme de cette rencontre.

Un 7-0 dès l’entame du dernier quart calmait vite les ardeurs locales et repoussait les Borains à 10 longueurs soit l’écart concédé d’entrée de jeu. Tranquillement, en gestionnaires routiniers, les hommes de Dario Gjergja contrôlaient alors un Money-time sans surprise dans lequel les Montois avaient un peu trop pêché par efforts individuels.

Mons- Ostende 60-70

Mons : 22 sur 64 (7x3); 9 lf sur 10; 34 Rbds, 22 fp; Joueurs sortis : Delas

Delas 5-2, Buysse 0-0, Sainsbury -, CAGE 0-6, Demps 8-3, Mortant -, BOSCO 0-0, Gorgemans 3-4, Van Caeneghem 0-0, LASISI 5-2, OLAH 2-15, MANN 2-3.

Ostende : 24 sur 53 (6x3); 16 lf sur 26; 41 Rbds, 17 fp; Joueurs sortis : -

Lambrecht 0-0, Walden 3-4, Hemeleers -, Mwema 7-0, GILLET 4-3, SALUMU 0-7, KATIC 8-5, Boukichou 2-1, DJORDJEVIC 5-7, Kuridza 2-7, KESTELOOT 0-2, Newbill 3-0.

QT : 7-17, 18-17, 20-15, 15-21

Arbitres : MM. Van Den Broeck, Sempels, Di Paolo