Le retour du pivot carolo a fait du bien au groupe qui retrouve de la consistance

Un seul être vous manque et tout est dépeuplé ! On n’ira pas si loin dans le cas du Spirou et de Iarochevitch tant le taux d’affluence à l’infirmerie carolo est important mais le retour du pivot international a tout de même fait beaucoup de bien au groupe.

Pascal Angillis l’avait déjà signalé lors de la dernière sortie de son équipe à Alost : son secteur intérieur souffre. Certes, Michael Fusek prend ses marques et Radenovic apporte son expérience mais derrière, on ne peut pas dire qu’il y ait quelqu’un pour prendre la relève.

Pour son grand retour après plusieurs semaines d’absence, Ioann Iarochevitch a directement eu un impact positif dans le groupe et surtout sur le terrain. En moins de vingt minutes, il a terminé cette rencontre face aux Giants avec 17 points, 6 rebonds, la meilleure évaluation côté Spirou (22) mais surtout, quand il était sur le terrain, tout semblait rouler parfaitement pour les Carolos. La preuve : les Hennuyers sont à +18 avec Iarochevitch sur le parquet mercredi !

C’est certain, dans l’état actuel des choses, le groupe de Pascal Angillis a cruellement besoin d’un Iaro en grande forme et surtout en bonne santé. “Le retour de Iaro dans l’équipe est très bon pour nous et il a fait un très bon match mercredi soir”, reconnaissait le mentor carolo.

Et si finalement, ce n’était pas lui le porte-bonheur du Spirou ? Quoi qu’il en soit, les Carolos auront encore bien besoin de lui dans les semaines à venir pour éviter cette huitième place synonyme d’un affrontement avec Ostende au premier tour des playoffs. “Pour le moment, les playoffs ne sont pas dans mon esprit, continue Pascal Angillis. Ce qui est important, c’est de gagner car à l’entraînement, les joueurs travaillent dur. On a raté le coche à Alost et il était important pour nous d’être récompensé par une victoire. Pour le reste, on va continuer d’essayer de nous améliorer et on verra ce que l’avenir nous réserve.

L’avenir proche, c’est la réception de Louvain ce soir mais ce sera sans Shepherd (out jusqu’aux playoffs) ni Gaudoux (trop juste mais pressenti pour le Clasico face à Ostende).