Lorsque le deuxième (9 victoires, 2 défaites) se déplace chez l’avant-dernier (8 défaites, 2 victoires), on s’attend forcément à une différence notable sur le parquet. Mais pas dans notre championnat qui réserve toujours de belles surprises lorsque certains joueurs prennent feu.

C’est ce qui s’est passé avec Louvain ce vendredi soir. Jonas Delalieux (23 pts, 10 rbds) et Ryan Kriener (27 pts, 8 rbds) ont fait tourner la tête des défenseurs montois. Notamment en première période avec respectivement 15 et 17 unités pour les deux hommes. Le duo a profité du laxisme défensif adverse pour alimenter le marquoir mais aussi frapper par deux fois sur la tête des Renards.

D’abord en démarrant avec un 16-7 (6e) qui a obligé Smith et Spencer à s’employer pour revenir (16-19). Puis en infligeant un 21-3 dans le second quart-temps pour faire sauter le score de 26-26 (14e) à 47-29 (20e). Kriener était à 8 sur 8 à deux points et Delalieux à 3 sur 3 aux triples. Rien que ça.

Avec une avance de 18 unités à la pause, les hommes d’Eddy Casteels étaient forcément dans un fauteuil pour le reste de la partie. À l’inverse, Mons-Hainaut était contraint de se sublimer pour résorber son retard. Mais la réussite n’était pas suffisamment au rendez-vous (30e : 61-45).

Barnes (10 pts), Spencer (17) et Smith (20 pts et 9 assists) ont bien tenté de renverser la vapeur dans le dernier acte en lâchant les chevaux tout en resserrant les lignes défensives. L’avantage s’est même réduit à huit unités (74-66). Mais les Bears, avec Heath comme métronome, n’ont pas tremblé. Ils ont même joué avec un calme impressionnant.

Même si Mons n’a clairement pas sorti le plus grand match de sa saison, il est difficile de croire que cette équipe de Louvain vient à peine d’engranger sa 3e victoire de la saison. Preuve que la ligue réservera probablement encore de belles surprises avant les playoffs.

LOUVAIN 81-70 MONS

Louvain : 28 sur 50 (5x3) ; 20 lf sur 23 ; 33 rbds ; 9 pd ; 18 fp. 

Fauconnier (-), HEATH 3-11, KOTRULJA 6-0, T. Nunes (-), DELALIEUX 15-8, D’ESPALLIER 2-2, Vanderhaegen (-), Stith 0-1, KRIENER 17-10, Bucumu 2-2, R. Nunes, Willems 2-0.

Mons : 26 sur 48 (7x3) ; 11 lf sur 17 ; 30 rbds ; 16 pd ; 22 fp. 

SMITH 7-13, Lambot 3-0, BARNES 3-7, SPENCER 6-11, DURHAM 2-6, MINTOGO, Mortant 4-0, Coucke (-), Van Caeneghem 2-0, Penava 2-4, Jean-Philippe (-).

Arbitres : MM. Vanhoye, Delange, Liegeois.

Quarts : 19-19, 28-10, 14-16 et 20-25.