De nombreux Bruxellois vivent leur tout premier déplacement européen.  

C’est une petite délégation de 17 personnes, joueurs et staff compris, qui s’était rassemblé hier matin dans le hall des départs de l’aéroport de Bruxelles-National afin de participer au premier déplacement du Basic-FIT Brussels en Fiba Europe Cup. Si le coach Serge Crevecoeur et le joueur suédois Dino Pitta devaient gérer une certaine appréhension de l’avion, les sourires étaient néanmoins présents sur les visages. Un plaisir non feint au moment d’embarquer pour la Hongrie, où les Bruxellois défieront Fehervar ce mercredi soir.

"C’est agréable de pouvoir voyager avec l’équipe pour aller jouer ce genre de match", décrit le jeune Belge Maxime Depuydt qui, comme neuf de ses équipiers, découvre la scène européenne. "Je ne m’attendais pas à vivre cela dès cette saison. C’est une très belle expérience d’autant que le groupe est soudé. C’est un peu comme si on se déplaçait en famille. Et on a hâte de décrocher notre première victoire afin de se faire connaître sur le continent…"

Après une défaite honorable la semaine dernière face à Chalon (77-86), favori de ce groupe A, la formation bruxelloise, dont l’hôtel se situe à une bonne heure en car de Budapest, peut ambitionner mieux contre un adversaire plus méconnu. "Forts de notre première expérience, nous devons essayer de jouer pour la gagne cette fois", admet Serge Crevecoeur. "Pour espérer jouer la qualif , nous devrons récupérer les points perdus dans notre salle. Je ne connais pas bien le championnat hongrois mais en évoluant avec maturité et application, nous avons nos chances."

Avec, on l’espère, un tout premier succès européen à la clé. "Ce serait une grande fierté et une récompense pour tout le monde. En outre, cela donnerait beaucoup de confiance et d’énergie au groupe pour les matches suivants", conclut le coach bruxellois.