Gerrit Major préface cette finale entre deux équipes qu’il connaît parfaitement.

Parmi les plusieurs milliers spectateurs attendus à Forest National ce dimanche, il ne serait évidemment pas étonnant de croiser plusieurs anciennes gloires du championnat. C’est le cas de Gerrit Major qui n’aurait manqué cette rencontre sous aucun prétexte. "C’est une finale spéciale pour moi parce que je connais très bien les deux entraîneurs", sourit l’ancien meneur passé par Ostende, Bree mais également par Mons-Hainaut, Charleroi et Verviers-Pepinster. "Dario Gjergja est un ami, on discute presque chaque semaine tandis que Bryan Lynch a été l’un de mes coéquipiers à Bree."

Avant de profiter du spectacle, Gerrit Major s’est déjà forgé sa propre opinion sur la physionomie de cette finale. "Selon moi, le match sera très serré pendant au moins trois quart-temps et l’expérience d’Ostende va faire la différence en fin de match", estime celui qui s’est illustré sous les couleurs ostendaises durant huit saisons (1997-2005). "Mais on n’est jamais à l’abri d’une surprise."

Lorsqu’on évoque une surprise en finale de la coupe de Belgique, on se remémore évidemment l’édition 2006 disputée entre Charleroi et Mons-Hainaut. Gerrit Major portait alors le maillot des Renards. "Mons n’avait encore gagné aucun trophée à ce niveau et on se retrouvait face à la grande équipe de Charleroi de l’époque. Tout le monde voyait le Spirou l’emporter mais nous avons créé la surprise."

Le BC Ostende, vainqueur des quatre derniers trophées, n’est donc pas à l’abri d’un succès limbourgeois. "Ostende aura la pression. Tandis que Limburg pourrait bien faire comme ce que nous avons fait avec Mons", juge Major qui a aussi soulevé deux coupes de Belgique sous le maillot du BCO. "Limburg est actuellement dans une spirale très positive avec sept victoires consécutives. C’est vraiment une équipe dangereuse en ce moment parce qu’ils n’ont pas la pression. Ils sont jeunes et n’évoluent pas forcément comme les Ostendais qui jouent davantage avec de l’expérience."

Si l’expérience des Côtiers risque d’être la clef du match, l’ancien international belge estime que l’équipe de Dario Gjergja est moins impressionnante cette année. "Ils sont moins forts que ces dernières années. Ils sont un peu plus jeunes qu’avant et n’ont pas les mêmes Américains qui faisaient souvent la différence. Mais avec l’arrivée de Mwema, je trouve qu’ils sont beaucoup mieux balancés et sa venue a fait beaucoup de bien à cette équipe", conclut Gerrit Major.