Sur papier, l'ogre ostendais aborde cette finale de Coupe avec l'étiquette de grand favori face une équipe malinoise dont il s'agit d'une grande première à ce stade de la compétition. Vainqueur de six Coupes consécutives entre 2013 et 2018, le BCO parviendra-t-il à remettre la main sur un trophée qui lui échappe depuis deux ans ? Si les Côtiers peuvent compter sur les retours de Nakic (qui ne sortira pas du banc) et Welsh pour ce match, ils doivent toujours se passer de Buysse et Bratanovic. Du côté des Kangoeroes, l'effectif affiche complet.

L'événement, qui habituellement rassemble des milliers de supporters à Bruxelles, se déroule cette année dans une ambiance bien différente, en comité très restreint à cause du huis clos imposé par la crise sanitaire. Seuls une cinquantaine de journalistes ainsi que les dirigeants et certains partenaires des deux clubs ont été conviés sur place.

Revivez notre Live

Cinq de base d'Ostende : DJORDJEVIC, SCHWARTZ, MWEMA, SYLLA, WELSH.

Cinq de base de Malines : DEROOVER, LOUBRY, CLARK, KHERRAZI, KOK.

OSTENDE 65-64 MALINES

1er quart-temps (13-16)

Les deux équipes affichent pas mal de déchet en début de partie et le marquoir affiche 4-4 après 5 minutes de jeu. La nervosité due à l'enjeu se reflète sur les pourcentages de réussite des deux équipes. Les Kangoeroes sont les premiers à régler la mire et en profitent pour s'offrir un petit avantage (4-10). Ce sont les joueurs du banc ostendais qui amènent quelques solutions à l'image de Gillet et Troisfontaines qui permettent à leurs couleurs de recoller quelque peu au bout d'un premier quart assez fébrile offensivement dans les rangs ostendais (3/12 à 2 points et 1/10 à 3 points). Malines, pour sa part, a pu s'appuyer sur Loubry en périphérie et Thompson dans le jeu intérieur pour prendre le dessus (13-16).

2e quart-temps (21-13)

Ostende ne s'attendait sûrement pas à devoir courir de la sorte derrière le score. En difficulté dans les tirs à distance, les protégés de Dario Gjergja attaquent plus intensément le cercle afin de s'offrir des points plus faciles et prendre les commandes (26-22). Côté malinois, les pertes de balle s'accumulent dangereusement mais l'efficacité offensive des grands formats de l'équipe permet néanmoins aux Kangoeroes de rester au contact même si le BCO affiche plus de structure collective dans son jeu pour virer en tête à la mi-temps (34-29). La bataille du rebond, largement en faveur des Côtiers (11 rebonds offensifs), fait aussi la différence. Tout comme la défense agressive sur les shooteurs malinois dont l'espace d'expression est très limité.

3e quart-temps (13-19)

Au retour des vestiaires, Malines continue de s'appuyer principalement sur son secteur intérieur pour alimenter le marquoir mais ce n'est pas suffisant pour suivre la cadence ostendaise et empêcher la l'écart de se creuser (41-32). Marvin Clark offre cependant un sursis à son équipe en alignant deux paniers à trois points alors que Paul Vervaeck décide de placer ses hommes en défense de zone pour tenter de perturber la progression adverse (45-40). Dusan Djordjevic, la fidèle capitaine ostendais, réalise un gros troisième quart-temps mais les Kangoeroes n'abdiquent pas et durcissent le jeu malgré l'accumulation des fautes. Au buzzer, un triple très lointain de Jonas Foerts redonnait même l'avantage à Malines (47-48).

4e quart-temps (18-16)

De quoi redonner de la confiance aux Kangoeroes qui parviennent encore à faire grimper leur avantage (51-59). Ostende se trouve quelque peu dans les cordes mais sept points de Pierre-Antoine Gillet et cinq points de Loïc Schwartz relançaient complètement leur équipe (64-61). Via un dunk, Trevor Thompson fait ensuite passer le score à 64-63 et dispose même d'un ballon entre les mains à cinq secondes du terme pour faire repasser Malines devant mais la défense ostendaise a le dernier mot. Dans la foulée, le score passe à 65-63 via un lancer de Djordjevic avant que Thompson, en face, reçoive lui aussi deux lancers-francs pour éventuellement arracher la prolongation. Le pivot américain inscrit le premier mais manque le deuxième. Ostende remporte la Coupe de Belgique 2021. La vingtième de son histoire !