Villeurbanne, avec Ismaël Bako s'est imposé, samedi soir face à Dijon, avec Hans Vanwijn, en finale de la Coupe de France de basket (61-77). Ismaël Bako termine la rencontre avec 4 points (1/3 à 2 points et 2/2 aux lancers), 1 rebond et 1 contre en 11 minutes. De son côté, Hans Vanwijn a inscrit 9 points (3/5 à 2 points, 0/2 à 3 points et 3/4 aux lancers), capté 6 rebonds, délivré 5 passes et réalisé 1 interception en 29 minutes.

Le duel Belgo-belge a tourné à l'avantage d'Ismaël Bako qui affrontait son ancien coéquipier à Anvers, Hans Vanwijn. Une rencontre qui a été dominée de bout en bout par Villeurbanne. Après un premier quart-temps plutôt équilibré (14-16), les joueurs de l'Asvel ont accéléré dans le sillage de Moustapha Fall (11 points et 11 rebonds) pour virer en tête à la pause (31-41). Au retour des vestiaires, Axel Julian (16 points et 6 passes) se démenait pour ramener les Dijonnais dans le coup dans un troisième quart disputé (18-18). Finalement, le collectif de Villeurbanne (avec quand même 16 points, 7 rebonds et 6 assists pour le seul Thomas Heurtel) prenait le dessus pour s'assurer une fin de match en roue libre (61-77) et s'adjuger la dixième Coupe nationale de son histoire. 

Pour Ismaël Bako, qui a rejoint l'Asvel en 2019, il s'agit d'un premier trophée décroché à l'étranger.