"C’est une grande victoire d’équipe ! Le travail porte ses fruits !" C’est un Jean-Marc Jaumin visiblement aussi soulagé qu’heureux qui se confiait peu après le large succès de ses troupes à Liège alors qu’en dépit des murs épais, ce grand vaisseau vide du Country-hall résonnait des hurlements de joie de ses hommes au vestiaire.

Et il y avait de quoi célébrer car c’est sans discussion que le Phoenix a repris vie ce vendredi pour mettre fin à une série de 10 défaites et enfin offrir un premier succès (au neuvième essai) à celui qui l’a repris en mains, insufflant à cette équipe à la dérive il y a deux mois encore un véritable esprit conquérant bâti sur la défense et l’envie.

"Avec leur énergie et leur mentalité en seconde mi-temps mes gars ont été exemplaires. Après avoir tenté d’épargner mes grands en faisant beaucoup tourner avant le repos, j’ai fait le pari de reprendre avec ce que j’estime être mon équipe-type et ils ont fait le reste car il se sont battus l’un pour l’autre, ils ont communiqué et ils ont vraiment joué pour gagner. Chapeau à eux, pour ce travail accompli tous les jours et qui finit par payer."

Jusque-là, les dés n’avaient jamais tourné pour Jaumin et sa bande qui étaient souvent proches (comme à Ostende par exemple) avant de craquer. "Si on fait le compte, on a pris deux vraies claques mais pour le reste on était toujours au contact. Ce succès ici, ça me fait énormément plaisir et ça doit vraiment être un tournant pour nous. Vraiment ça nous donne une motivation en plus car devant nous on a trois confrontations avec Alost (une en championnat et deux de Coupe après) mais ça nous donne des perspectives. Cela apporte de la confiance aux joueurs. Tout ce que j’espère maintenant c’est les gars vont être intelligents pour ne pas se choper le covid. On sait les problèmes actuellement à ce niveau – on a eu deux cas qu’on a pu isoler – mais ce serait malheureux de bousiller bêtement tous les efforts accomplis. Le club est prêt à faire encore un investissement extra afin d’attirer un intérieur de plus pour nos rotations en vue de cette double échéance de la Coupe, il ne faudrait pas gâcher cela par des imprudences."

Mais Jaumin le soulignait, c’est avant tout au niveau mentalité que les choses ont changé : "Au retour du break, on a eu une très très bonne discussion. On s’est dit ce qu’on pensait et on a bien redéfini le rôle de chacun ainsi que nos objectifs… et ça paie !"