Du boulot ce soir pour le Croate Jukic qui va affronter les second (Maric) et troisième (Maras) meilleurs rebondeurs de la Ligue.

Pour sa première expérience hors de Croatie, Josip Jukic a déjà été servi avec des matchs à haute intensité contre Charleroi, Ostende ou l’équipe turque de Karsiyaka. Le jeune homme n’est pas plus que cela bouleversé par le nouveau challenge qui lui est proposé : "Il y a beaucoup d’intensité en Belgique, je vous le confirme. Cela joue dur mais tant mieux car je suis là pour apprendre. J’aime quand il y a du répondant", explique le double mètre de 23 ans arrivé à la mi-novembre dans la capitale. Le colosse s’est tout de suite fondu dans le collectif bruxellois.

Ce soir, si on peut dire, il sera un peu plus en terrain de connaissance avec l’intérieur flandrien Marin Maric, également originaire de Split : "On s’est affronté cet été en pré-saison sur les playgrounds en 3x3. Je le connais bien. Je dois m’attendre à une forte opposition."

L’ancien du KK Split et du KK Sonik Puntamika se décrit comme un joueur besogneux qui n’a pas peur de mouiller sa vareuse. "J’apporte de l’énergie. Je place des écrans, je me bats pour le rebond et j’essaye de stopper mon opposant en défense. L’un de mes modèles est mon ancien coach à Split, Ante Grgurevic. Il n’avait que 2 m mais il faisait preuve d’une grosse combativité. Il avait de la présence, de la puissance et du placement au rebond."

Des qualités que Josip essaye de développer. "Notre Croate s’est acclimaté très vite. Il possède un QI basket. Cela se voit qu’il a été formé à l’école d’un basket slave réfléchi et structuré", observe Serge Crevecœur. "En deux jours, j’exagère à peine, il avait compris et s’était adapté aux systèmes."

Le staff bruxellois a surtout opté pour les qualités défensives de Jukic : "On voulait quelqu’un capable de faire le sale boulot. Prendre du rebond, défendre sur un écran, fermer la raquette et amener du physique au Low Post. Josip répond pleinement aux attentes. Et si comme à Karsiyaka, il peut amener 8-10 points, on signe directement pour un rendement pareil chaque semaine !"