Fondé en 1976, l'Anadolu Efes Istanbul a donc dû attendre près d'un demi-siècle (45 ans) pour connaître la consécration européenne. Et quelle consécration! Une victoire, méritée, au terme d'une splendide campagne en Euroleague avec, en apothéose, un succès en finale face au grand Barca, pointé comme grand favori de la compétition avec des joueurs comme Pau Gasol, Nikola Mirotic, Nick Calathès ou encore Brandon Davies et Alex Abrines.

Et si les Turcs ont décroché leur premier sacre dans la plus grande compétition européenne, d'autres s'y sont essayés par le passé. Et pas des moindres puisqu'en 2001 par exemple, l'équipe était composée, entre autres, de joueurs comme Hedo Turkoglu, Mehmet Okur, Predrag Drobnjak, Ibrahim Kutluay ou encore Damir Mulaomerovic. Du lourd même si finalement, il a fallu attendre l'arrivée du duo Micic-Larkin pour porter l'Anadolu au sommet. Un duo détonant, certainement l'un des meilleurs en Europe, qui a guidé cette équipe vers la victoire. D'ailleurs, le Serbe Vasilije Micic a été sacré MVP de la compétition et MVP du Final Four comme un certain... Luka Doncic avant lui. Souhaitons-lui la même suite dans sa carrière qui devrait logiquement le voir intégrer la NBA la saison prochaine.

La NBA, lui, il l'a quitté pour trouver le bonheur en Europe. Si Shane Larkin a évolué plusieurs saisons outre-Atlantique (Dallas, New York, Brooklyn et Boston), c'est au sein du Vieux Continent que l'Américain, naturalisé turc, s'est révélé. Fer de lance de l'attaque de l'Efes, le meneur termine d'ailleurs cette finale face au Barca avec 21 points dont un joli 12/12 aux lancers.

Le titre de la continuité


Mais finalement, ce sacre, c'est celui de la continuité. Avant l'arrêt de la compétition la saison dernière à cause de la crise sanitaire, les Turcs s'affichaient avec un impressionnant bilan de 24 victoires pour 4 défaites. Fort de ce constat, les dirigeants ont décidé de prôner la continuité, avec le succès que l'on connaît aujourd'hui. Il n'y a eu que très peu de changements au sein de cet effectif qui a donc pu continuer de travailler ensemble, contrairement aux autres grosses cylindrées européennes.

Enfin, comment ne pas parler du coach. Après avoir remporté la coupe Saporta avec Sienne en 2002, l’EuroChallenge avec le Besiktas en 2012 et l’Eurocup avec le Galatasaray en 2015, Ergin Ataman complète son impressionnante série avec le plus grand titre sur la scène européenne. Ce succès de l'Anadolu Efes Istanbul, c'est celui de la continuité qui devrait en inspirer d'autres, même à des échelons moins importants.