Basket

Décidément l’été est en train de magnifiquement réussir au basket féminin belge ! 

Après la cinquième place des Belgian Cats à l’Euro de Belgrade et la 12ème des Young Cats à l’Euro U18, leurs jeunes ainées des U19 (avec trois U18 dans l’effectif) sont allées arborer haut le drapeau Belge à Bangkok (Thaïlande) en accrochant une quatrième place au Championnat du monde. 

Et ce n’est pas fini, car ce sont cette fois les U20 qui se mettent en évidence !
Les joueuses du coach Pierre Cornia se sont en effet qualifiées aujourd’hui pour les demi-finales du Championnat d’Europe de la catégorie qui se dispute actuellement à Klatovy en République Tchèque.
Samedi à 18h00, elles affronteront donc la Russie pour une place en finale et une médaille assurée.

Avec pas moins de 6 joueuses qui ont enchainé Mondial et Euro, les Young Cats confirment un cru exceptionnel dans les années 1999 et 2000, voire 2001. 

Pierre Cornia, le coach de ces U20 (et assistant des U19), n’en revient toujours pas : "Avec deux forfaits majeurs - Becky Massey et Marie Vervaet rentrées blessées de Thaïlande (Ndlr) – nous arrivions à Klatovy pour nous battre en vue d’éviter la relégation en division B. Nous voilà en demi-finale avec 5 succès d’affilée. Les filles sont très fatiguées car à chaque fois elles ont tout donné."

Pourtant même face à l’armada russe qui allie taille et longueur de banc, les belges ne partent pas battues d’avance même si ce sera très difficile : "je crois que tout est possible dans l’état d’esprit actuel. Sur un match et après un jour de repos, nous avons nos chances !" analyse Cornia qui, à titre personnel, vit lui aussi un rêve, assuré qu’il est en tant que coach ou assistant de cumuler sur trois tournois au plus haut niveau une cinquième et au minimum deux quatrièmes places.

Mais ce sont les joueuses avant tout qui font les résultats et là encore il faut souligner les incroyables prestations de Billie Massey (19 ans – 1m86) qui enchaine les double-double et domine de la tête et des épaules le trafic aérien (16,5 rbds de moyenne pour 8,8 à sa suivante, Lore Devos, une autre belge). Une Lore Devos (20 ans – 1m85) qui évolue habituellement à Colorado State University et fait elle aussi parler la poudre à cet Euro (troisième marqueuse et deuxième au rebond), tout comme la Montoise Manon Descamps qui enfile les « Triples » comme des perles (21/37 en 5 matches soit plus de 56% de réussite sur de grosses séries). "Tout cela en mettant à chaque fois la meilleure attaquante adverse sous l’éteignoir, ce dont peu d’observateurs s’aperçoivent", souligne Cornia, son coach à Liège Panthers.