"Il ne faut surtout pas sous-estimer le Portugal, mais avec deux succès, nous serions pratiquement assurés d'être premiers du groupe", a expliqué Philip Mestdagh.

Les Belgian Cats, privées d'Emma Meesseman, testée positive au Covid-19, et Kyara Linskens, blessée au genou, peuvent en effet déjà se qualifier mathématiquement à condition de gagner ces deux rencontres, mais aussi de voir la Finlande battre le Portugal samedi soir. "Avec deux victoires, nous sommes quasiment assurés de la première place", a expliqué Philip Mestdagh à l'Agence Belga mercredi. Le sélectionneur national est aussi privé de son assistant, Pierre Cornia, testé lui aussi positif au coronavirus. Le protocole FIBA, la fédération internationale, prévoit deux tests avant le départ et un troisième sur place. Les conditions sanitaires et la crise du coronavirus ont poussé la FIBA a organiser des bulles supprimant dès lors les matches à domicile.

Mercredi, la délégation belge a reçu les résultats de ce troisième test, toutes les joueuses sont négatives. "C'est une situation que nous avons mis sur la table avec notre psychologue Ellen Schouppe. Je sens le groupe très serein avec ça, de même avec les absences de deux joueuses. C'est comme ça, et on doit se concentrer sur le sportif. Nous avons un étage réservé pour notre délégation ici à l'hôtel, en ce compris une salle pour les repas. On ne croise personne et on ne peut pas sortir", a détaillé Philip Mestdagh qui estime qu'il ne faut certainement pas sous-estimer le Portugal contre qui la Belgique n'a pas encore joué.

Les Cats avaient battu l'Ukraine 83 à 66 à Charleroi et s'étaient imposées 58-85 en Finlande en novembre 2019 lors de la première fenêtre. "C'est une équipe qui va essayer de mettre beaucoup de rythme, avec beaucoup d'énergie", soutient le sélectionneur flandrien. "Elle va aussi changer souvent de type de défense pendant le match. Nous connaissons bien deux de leurs joueuses-clés. Sofia Da Silva, que j'ai eu à Namur, qui est le point fort à l'intérieur. Mais quand nous avions joué contre Wavre-Ste Catherine, Billie Massey (20 ans) avait fait un très bon boulot et aura un rôle important jeudi. Ines Viana, l'actuelle meneuse de Namur, est une très bonne joueuse également. A nous de faire le boulot. J'ai senti que l'équipe était bien en rythme. Il a même fallu calmer un peu les ardeurs à l'entraînement".

Les Portugaises ont dominé elles la Finlande 71 à 48 et avait été battues en Ukraine 72-60 lors de leurs deux premiers matches. Les deux dernières rencontres sont programmées les 4 et 6 février 2021 contre la Finlande et le Portugal. Le vainqueur de chacun des neuf groupes ainsi que les cinq meilleurs deuxièmes sont qualifiés. L'Euro 2021 de basket féminin est organisé en France (Strasbourg) et en Espagne (Valence) du 17 au 27 juin. Valence accueillera la phase finale. Les six premiers de ce championnat d'Europe seront qualifiés pour un tournoi de qualifications pour la Coupe du monde 2022 (avec 12 pays) en Australie.