Après le basket provincial et régional, la TDM2 et la TDM1, c’est au tour de la D1 Dames (TDW1) de stopper la compétition au moins jusqu’au 25 octobre inclus. 

Une pause qui n’est pas tout à fait comparable aux autres séries. Contrairement à l’Euromillions League (D1 Hommes) qui est professionnelle et dont la saison débutera le 6 novembre, l’élite féminine ne l’est pas tout à fait. 

Pour pouvoir poursuivre avec plus de certitudes le championnat, il va falloir plancher sur un protocole spécifique qui lui permettra d’échapper aux réalités du sport amateur. 

Un testing régulier est notamment évoqué. Une réunion entre la Fédération et les clubs est prévue ce vendredi à 20h. 

Le plus difficile sera de parvenir à un consensus. Certaines conditions seront forcément plus faciles à remplir pour Braine, club professionnel, que pour Lummen, entièrement amateur.