"Avec des protocoles appropriés, on peut ramener les fans dans les salles", a déclaré Silver en conférence de presse, juste avant le premier match de la finale, largement remporté par les Lakers contre Miami (116-98).

"C'est vraiment notre objectif, mais cela dépend de quelques avancées supplémentaires. Des tests rapides peuvent être la clé", a-t-il déclaré.

"Sur la base de tout ce que j'ai lu, il n'y a absolument aucune chance qu'il y ait un vaccin largement distribué avant la saison prochaine", a-t-il ajouté, induisant qu'un retour des spectateurs se ferait en nombre limité sans remplir les salles.

S'il a voulu afficher un certain optimisme sur le sujet, Silver n'a pas écarté l'option de reprendre dans une bulle, comme la saison actuelle qui se finit chez Disney World en Floride.

"J'espère que nous ne retournerons pas dans un environnement fermé, mais c'est quelque chose que nous devrons continuer à envisager", a déclaré Silver. Il a d'ailleurs reconnu que ce concept de bulle "fonctionne bien", tout en confiant en avoir sérieusement douté au départ, trouvant que c'était "irréaliste".

Une nouvelle fois interrogé sur le calendrier envisagé de la prochaine saison, le patron de la ligue est resté assez évasif tout en confirmant sa dernière estimation en date pour début 2021.

"J'ai dit précédemment que le plus tôt où nous pourrions recommencer serait à Noël. Car c'est un rendez-vous traditionnel pour la ligue. Mais il est plus probable que nous reprenions en janvier", a-t-il dit.

"Mais si nous commençons en janvier, cela signifie que les stages d'entraînement démarrent trois semaines plus tôt. Or les joueurs auront besoin d'une pause à la fois sur le plan physique et mental", a-t-il ajouté.