Abordée sans Emma Meesseman (covid) en novembre dernier, cette nouvelle (et dernière) fenêtre de qualification à l’Euro de juin prochain le sera cette fois sans un autre atout maître de nos Cats : Julie Allemand, contrainte au forfait en raison d’une blessure aux adducteurs. Mais le contexte a également fort changé depuis trois mois : Les Belgian Cats sont en effet d’ores et déjà assurée de la première place de groupe et donc d’une qualification pour l’Euro. Elles furent d’ailleurs les premières en Europe dans le cas. Voilà qui leur permettra de voyager en toute sérénité. 

Pas question pour autant de prendre les choses à la légère : "Nous y allons pour gagner nos deux derniers matches de qualification (Finlande le 4/2 et Portugal le 6/2). Il s’agit de soigner notre ranking mondial mais surtout de se profiler en vue de la désignation des différents chapeaux lors du tirage au sort des groupes pour l’Euro lui-même", explique l’assistant-coach Pierre Cornia. Cette semaine à Porto sera aussi l’occasion pour Philip Mestdagh, le coach des Belgian Cats, de travailler sur le fond en vue de l’été en grandeur nature et de donner du temps de jeu à ses jeunes en vue d’accélérer encore leur intégration. On pense bien sûr aux jumelles Becky et Billie Massey (20 ans – 1m87) qui représentent l’avenir à moyen terme. 

La sélection des Belgian Cats: Julie Vanloo (Saragosse) , Marjorie Carpreaux (Castors Braine), Antonia Delaere (IDK Euskotren), Hanne Mestdagh (Namur Capitale), Kim Mestdagh (Schio), Heleen Nauwelaers (Tenerife), Becky Massey (Wavre Sainte-Catherine), Jana Raman (Estudiantes Madrid), Billie Massey (Wavre Sainte-Catherine), Emma Meesseman (Ekaterinburg), Serena Lynn-Geldof (Cadi La Seu), Ann Wauters