Depuis une bonne semaine, les réunions et les discussions vont bon train entre d'un côté, les clubs qui ont envie (et besoin) de jouer et ceux qui craignent pour leur avenir avec des matchs disputés à domicile à huis clos, et donc sans le moindre revenu, alors que l'on sait qu'en basket, contrairement au football par exemple, ce sont les spectateurs qui permettent aux équipes de survivre.

Face à cette situation, dans un premier temps, la Ligue avait décidé de laisser le choix aux clubs visités de jouer, ou non, leurs deux premières rencontres à domicile. Une possibilité maintenue... mais prolongée. Réunis de manière virtuelle, clubs et responsables de la ligue ont décidé d'étendre cette possibilité. "Les rencontres qui doivent être jouées à domicile jusqu'à la fin du mois de décembre pourront être reportées, commente Wim Van de Keere, le manager general de la Pro Basketball Ligue. L'objectif est de donner plus de flexibilité aux clubs."

Mais attention, l'idée n'est pas de reporter toutes les rencontres. "Il y aura un nombre limité de matchs pouvant être reportés en fonction du calendrier des équipes." Reste aussi à suivre l'évolution de l'épidémie et les décisions qui seront prises par le Gouvernement qui pourrait encore changer la donne.

Le championnat reprendra donc bien ses droits le vendredi 6 novembre avec un Brussels-Anvers. Le match entre Alost et Mons devrait quant à lui être reporté. Le lendemain, Ostende devrait accueillir le Spirou de Charleroi pour le Clasico. A noter que la formule du championnat reste inchangée avec une première phase où les équipes sont réparties en deux poules de cinq avant d'être réunies au deuxième tour avant les playoffs.