"C'était libérateur de pouvoir s'excuser auprès des Cats dans une conversation directe", a déclaré mercredi le journaliste dans l'émission Sporza, diffusée sur la chaîne publique flamande. En août 2021, les propos tenus par Eddy Demarez lors d'une cérémonie d'hommage en l'honneur des Belgian Cats, de retour des Jeux olympiques de Tokyo, avaient suscité un tollé et la VRT avait suspendu le journaliste. Ce dernier a décrit la conversation avec les joueuses comme étant "sincère, honnête et respectueuse". "Regarder dans les yeux les personnes qu'on a blessées est particulièrement marquant."

Du côté des Belgian Cats, les joueuses Antonia Delaere et Emma Meesseman ont pris part aux discussions, en présence d'Ellen Schouppe, la psychologue de l'équipe. "Les déclarations d'Eddy étaient très douloureuses, précisément parce qu'elles coïncidaient avec la grande déception qui régnait encore après les Jeux olympiques", a insisté Emma Meesseman, joueuse et porte-parole des Belgian Cats.

"Les déclarations d'Eddy sont blessantes, précisément parce que les Cats représentent la diversité", a ajouté Antonia Delaere. "Tout le monde devrait pouvoir être qui il est, sans préjugé ni condamnation."

Les Belgian Cats, désireuses d'aller de l'avant, ont accepté les excuses du journaliste sportif.

Depuis l'incident, Sporza a mis sur pied un groupe de travail paritaire intitulé "Diversité et sports féminins" composé de manière paritaire de trois journalistes, deux rédacteurs en chef et trois employés de production. Ils sont chargés d'observer la façon dont les programmes de Sporza traitent de la diversité et des sports féminins. Le groupe implique également des acteurs du monde sportif tels que des athlètes ou des ex-athlètes, des entraîneurs et des superviseurs et collabore avec les différentes fédérations et associations sportives. Les fédérations de basketball Basketball Flanders et Basketball Belgium sont associées aux réflexions du groupe.