Il aura fallu à Terry Deroover près d’une saison pour refouler une première fois ce parquet du Country-Hall qu’il connaît bien pour l’avoir si souvent dévalé ventre à terre sous les couleurs Sang&Marine.

À l’occasion de cette rencontre d’alignement, c’est la première fois que les deux équipes pouvaient s’étalonner. Et le moins que l’on puisse dire c’est que face aux Kangoeroes, la grinta locale a cette fois fait long feu. Bien sûr, ce n’était dans la poche face aux finalistes malheureux de la Coupe, mais cette fois les Principautaires - à l’effectif toujours décimé par les blessures - ont semblé quelque peu émoussés par la répétition des efforts (c’était leur troisième match en cinq jours et il s’en profile encore quatre lors des dix prochains).

Mis dans les cordes par l’insolente réussite adverse, les hommes de Bosco semblaient quelque peu scotchés avant que Milos Bojovic ne reprenne son rôle traditionnel de finisseur. Distancés à 19-27 (10e), les Principautaires se réveillaient ensuite pour faire jeu égal tout au long d’un second acte soldé sur la marque de 38-46.

La reprise était moins brillante puisque graduellement l’écart grimpait à 15 longueurs. C’était mal connaître les Mosans que de s’imaginer les voir baisser la tête. À l’énergie, ils se rapprochaient à 59-61 et une minute à courir dans le troisième acte. Le dernier quart était tendu à souhait. Par trois fois, les Liégeois revenaient à un petit point avant de finalement s’incliner pavillon haut.