Après une défaite honorable sur le parquet d’Alost en ouverture de saison, Liège Basket a vécu un déplacement beaucoup plus difficile à la Côte. Toujours privés de Brieuc Lemaire et William Robeyns, les Liégeois n’avaient tout simplement pas les armes pour rivaliser avec une équipe ostendaise en mode rouleau compresseur depuis le début de la compétition. En trois matchs de championnat, le BCO affiche une moyenne de 94 points marqués par match. En plus d’une défense très imperméable.

Dans ces conditions, il est évidemment difficile pour Lionel Bosco de retirer un quelconque enseignement positif. Si ce n’est la bonne première mi-temps de son meneur Kone Bazouma (9 pts, 2 rbs, 2 ass avant la pause). Le dernier transfuge du mercato liégeois, à l’aise balle en main, a démontré qu’il sera sûrement utile en tant que chef d’orchestre pour l’équipe dans les matchs plus à sa portée.

En deuxième mi-temps, les deux coachs ont profité du large écart au marquoir pour faire tourner leur effectif et offrir du temps de jeu aux joueurs du banc. Les jeunes Liégeois parvenaient d’ailleurs à limiter quelque peu la casse en remportant le dernier acte. Une mince consolation au bout d’une soirée compliquée…