En offrant une belle résistance pendant 25 minutes, les Liégeois ont confirmé leur regain de forme.

Beaucoup de monde au Country-hall pour ce derby wallon et une certitude qui se faisait jour rapidement : avec l’arrivée de Vinnie Simpson, betFIRST Liège est une autre équipe. Agressifs, entreprenants, en l’espace de quinze jours après avoir touché le fond à l’occasion de leur élimination en Coupe, les Principautaires sont redevenus une équipe à respecter et non plus un oiseau pour le chat.

Leur début de partie à cent à l’heure, sous l’impulsion de Giancaterino et Huff le confirmait amplement. En jouant Small ball comme à Louvain mercredi, les Rouches creusaient rapidement un bel écart à 12-6 et 19-10. Sans s’affoler, les Spirous garrotaient l’hémorragie en resserrant leur défense (10e : 25-18) avant de revenir dans le parcours grâce à une paire Schwartz-Libert de tous les bons coups (13e : 33-33). Entre-temps, surprise du chef, Evan Ravenel toujours annoncé incertain, avait fait son apparition mais c’est le retour au jeu de Simpson qui permettait aux Mosans de reprendre l’avantage en vue du repos sifflé à 48-45 sur un panier à la retourne de Marcus Colbert, désormais décalé au poste 2. À la reprise, les Liégeois tentaient d’encore amplifier cet écart.

Avec pas mal de réussite (57-48 par Sweetney) jusqu’à ce que ce fin renard de Fulvio Bastianini sorte de sa manche l’atout-maître Michael Fusek. Immédiatement, la grande carcasse (2m21) du Tchèque se mettait à peser et comme la défense du Spirou se mettait à punir impitoyablement la moindre approximation, la marque passait de 63-56 à 68-76 (30e) en l’espace de sept minutes à sens unique.

Les Liégeois allaient-ils craquer d’une pièce comme trop souvent ? Pas ce coup-ci ! Ils s’accrochaient avec vigueur mais une fois le train carolo lancé, plus rien ne pouvait l’arrêter.

"Notre banc a fait la différence"

Fulvio Bastianini ne cachait pas sa satisfaction après ce quatrième succès d’affilée de ses Spirous : "C’était un match piège. Avec Simpson, Liège est une autre équipe car il apporte un danger permanent ce qui libère ses équipiers. En plus Liège a mis beaucoup d’intensité ce soir. Au final, c’est notre banc qui a fait la différence. Les deux équipes étaient assez fatiguées après avoir joué mercredi et nous avons la chance d’avoir plus de profondeur. Des garçons comme Fusek ont fait du bien en sortie de banc. Mais Liège est dans une bonne dynamique et je pense que cela va aller pour eux". De son côté, Thibaut Petit était plus dubitatif : "Nous avons offert une bonne résistance pendant vingt-cinq minutes avec une bonne réussite offensive mais dans le dernier quart d’heure on manque d’énergie, d’intensité. On doit apprendre à être plus dur dans ces moments là, surtout quand on se prend une rafale. Il faut encore plus de hargne et de collectif à ce moment."


Liège : 33 sur 66 (8x3); 18 lf sur 23; 25 Rbds, 23 fp; Joueurs sortis : Kaluanga -, Huff 9-6, SWEETNEY 0-12, SIMPSON 13-7, HAZARD 7-2, GIANCATERINO 6-3, Hertay 3-0, KAMEN 2-1, Ravenel 4-11, Penninck 0-0, Tshimanga -, Colbert 4-2.

Charleroi : 36 sur 60 (13x3); 18 lf sur 21; 32 Rbds, 22 fp; Joueurs sortis : Libert 10-9, Fusek 0-4. IAROCHEVITCH 4-12, Lambot 0-0, MARNEGRAVE 5-10, Harris 5-5, RICHARDSON 5-6, Gaudoux 0-0, BOWMAN 2-4, SHEPERD 5-2, Kemp 2-0, Schwartz 7-6.

Arbitres : MM. Beck, Jacobs, Van Den Broeck.

QT : QT : 25-18, 23-27, 20-31, 24-27.