Auteur de plusieurs dunks rageurs tôt dans la partie, Brook Lopez a été à la proue de l'attaque des Bucks. Prenant ses aises dans la raquette pendant toute la partie, le pivot espagnol a fini avec 33 points - plus haut total de son équipe - dont 26 sous l'arceau.

Derrière Lopez, Khris Middleton avec 26 points et 13 rebonds, ainsi que Jrue Holiday avec 25 points et 13 passes se sont rattrapés de leur performance en demi-teinte mardi.

Les trois joueurs, ainsi que le pivot Bobby Portis (22 points), auront ainsi réussi à - presque - faire oublier l'absence de Giannis Antetokounmpo.

Le meilleur joueur NBA en 2019 et 2020 n'était pas le seul absent de taille pour le match N.5, puisque du côté d'Atlanta, Trae Young était encore indisponible après avoir manqué le match N.4.

Le Grec a été victime d'une hyper-extension du genou gauche lors du match précédent, tandis que le meneur des Hawks est limité par un hématome au pied depuis qu'il a marché sur le pied d'un arbitre pendant le match N.3.

Artisan majeur de la victoire d'Atlanta lors du match N.4, le Serbe Bojan Bogdanovic a fini meilleur marqueur des Hawks jeudi avec 28 points, mais n'aura pas permis à son équipe de rester au coude-à-coude avec Milwaukee.

La série revient désormais à Atlanta pour un match N.6 décisif samedi.

La question sur toutes les lèvres lors des deux prochains jours sera celle de la disponibilité des deux grands absents du soir, Trae Young et Giannis Antetokounmpo.

En cas de victoire samedi, Milwaukee se qualifierait pour sa troisième finale, la première depuis 1974, et tenterait d'obtenir le deuxième titre de son histoire après 1971.

Pour Atlanta, l'équation est simple, il faudra remporter ce prochain match pour espérer maintenir le suspense et jouer un potentiel match N.7, forcément couperet.