Basket

L’équipe nationale des moins de 19 ans disputera cet après-midi (14h30 heure Belge – streaming gratuit sur https://www.youtube.com/watch?v=aVRDiq78yvg ) une demi-finale historique au championnat du Monde féminin à Bangkok. 

Dans un dernier carré (USA, Australie, Espagne, Belgique) frappant de parallélisme avec le Mondial (senior) de Tenerife à l’automne dernier, les « gamines » de la paire Diels-Cornia vont aller se frotter aux USA. Une rencontre pour laquelle elles ne partent pas battues d’avance.
Un match historique également puisque c’est la première fois dans le basket belge qu’une équipe nationale de jeunes se hisse à un tel stade de la compétition, un niveau jamais atteint donc, même par la génération dorée des Meesseman, Vanloo, Abdelkader etc. 

Pour autant, ces U19 ne sortent pas de nulle part. Avec une ossature en provenance des grands clubs formateurs que sont SKW (4) et Liège Panthers (2), les sept joueuses de la rotation principale (avec également la plus jeune Maxuella Lisowa – Castors Braine) sont d’ores et déjà des joueuses de base en championnat belge de D1 et même en Eurocup. 

C’est dire si cette expérience peut s’avérer importante face aux Américaines valant essentiellement par leurs impressionnantes qualités athlétiques et individuelles. 

Ces Young Cats U19, ce sont quasiment les mêmes qui ont remporté en 2017 le titre européen U18. Jouer le dernier carré - et donc une médaille - n’est plus pour elles une nouveauté qui coupe les jambes. Outre une doublette d’arrières wallonnes (Leblon, Hambursin), leur force réside dans les puissantes ailières Maxuella Lisowa et Marie Vervaet (1m86) et pour ce qui concerne le secteur intérieur sur les jumelles Becky et Billie Massey (1m88 chacune), ces trois dernières de SKW (St-Katelijne Waver). Ds joueuses qui ne tarderont plus à frapper à la porte des Belgian Cats du coach Mestdagh
Alors que cette équipe des U19 se caractérise par une défense de fer (la meilleure et de loin du tournoi) et une énergie quasi sans limite, son pilier Billie Massey réalise jusqu’à présent un impressionnant mondial avec des stats énormes: auteure de 4 double-double en cinq rencontres, elle est leader aux rebonds (14,4 rbds/m avec une pointe à 23 !), aux contres (2,6 blocks – 5 contre le Japon), à l’efficacité (28 en moyenne) et 3ème au niveau de la réussite globale.

Nos compatriotes peuvent-elles rêver d’une finale, voire plus ? « Contre les USA, on va affronter ce qu’il y a de mieux. Elles sont grandes, athlétiques et jouent un pressing défensif constant. Le rebond offensif est leur point fort. Nous avons préparé notre plan et nous espérons pouvoir les faire douter. 

Si c’est le cas et que de notre côté nous rééditons notre superbe prestation des quarts face au Japon, on peut commencer à rêver d’un exploit» analyse Pierre Cornia, l’assistant-coach des Young Cats U19.