Brieuc Lemaire (Mons) et Amaury Gorgemans (Charleroi) analysent la rencontre.

21 pertes de balle montoises, 12 pour Charleroi ; 45 d'évaluation totale pour Mons, 97 pour le Spirou ; 11 sur 22 aux lancers-francs côté montois, 16 sur 17 pour les Carolos ; 16 points inscrits par le banc de Mons, 33 pour celui de Charleroi ; 1 seul point marqué sur seconde chance pour les visiteurs; 15 pour les locaux... Voilà quelques statistiques qui démontrent bien la supériorité du Spirou Charleroi ce mercredi soir dans le derby hennuyer (81-54).

Malgré les absences de Rasko Katic, Seth Tuttle ou de Ioann Iarochevitch, les hommes de Brian Lynch ont étouffé Mons-Hainaut. "On savait qu’on était diminué avec deux joueurs d’impact qui manquaient. C’était donc très important de commencer le match très agressivement et de se serrer les coudes pendant 40 minutes. Je pense qu’on a bien réussi à le faire", sourit le pivot carolo Amaury Gorgemans.

© BELGA

Formé à Mons, Gorgemans était attendu au tournant dans cette partie. En l'absence des autres intérieurs Katic et Tuttle, le joueur de 2,12m devait saisir sa chance. Il l'a fait : 10 points, 3 dunks et 5 rebonds en 19 minutes. "Sur le plan personnel, je suis content. Parce que c’était une opportunité pour moi de me montrer. Il fallait que je la saisisse du mieux possible. Mais je suis surtout content de l’effort collectif. Battre Mons de presque 30 points, c’est vraiment pas mal du tout ! Eux aussi avaient un blessé (Demps) mais le match a tourné comme ça et nous avons livré un très beau basket et c’est tout ce qui compte."

Dans le camp montois, c'était la soupe à la grimace. Comme son capitaine Justin Cage, Brieuc Lemaire regrette le manque d'envie. "Pendant l’échauffement, tout le monde avait pourtant des bonnes sensations. Il y a parfois des choses inexplicables dans le basket et ça en fait partie… Nous étions 1 ou 2 secondes en retard sur chaque duel et nous nous sommes faits manger aux rebonds alors qu’il leur manquait deux intérieurs", peste l'ailier montois. "Charleroi voulait vraiment cette victoire tandis que nous, nous pensions arriver et gagner le match. C’est ça qui a fait la différence."

"Nous allons donner à Ostende sa première défaite !"

C'est surtout l'entame de rencontre qui a coupé les jambes aux joueurs de Daniel Goethals. "Au début du match, nous étions trop mous", poursuit Lemaire. "L’état d’esprit n’était pas bon. Nous avons bien réagi dans le deuxième quart-temps. Le coach nous avait demandé de recommencer très dur en deuxième mi-temps. Mais nous avons fait tout le contraire. Nous étions battus sur les 1 contre 1 des deux premières actions. Après ça, c’était compliqué de revenir dans le match face à une équipe en confiance qui avait son public derrière lui."

Les Renards se tournent désormais vers un autre défi de taille avec la réception du leader invaincu Ostende samedi soir. "Nous aurons une grosse revanche à prendre. Quand ils nous ont passé 58 points à Ostende (106-48), ça a été très dur et c’est certainement encore dans la tête de tout le monde. En plus de ça, nous devons réagir de cette défaite à Charleroi et montrer les dents dès le match suivant, même si c’est Ostende. Nous allons leur donner leur première défaite de la saison !"