Malgré un 9e revers, les Principautaires ont montré des signes très encourageants.

"Ça s’est joué à pas grand-chose. De petites erreurs, en attaque comme en défense, qui se paient cash. Quelques tirs qui rentrent pour eux en fin de prolongation et pas pour nous. Au final, c’est une défaite mais je suis très content de la réaction de mes gars", analysait, avec lucidité, Sacha Massot pour sa première dans le jeu des questions-réponses d’après-match.

De fait, le nouveau technicien liégeois pouvait se montrer satisfait car ses hommes auront lutté jusqu’à la dernière seconde avec des Montois mis en difficulté d’entrée de jeu. Pas de démission cette fois, on a revu des Principautaires accrocheurs et déterminés à l’image d’un John Fields bien plus saignant même si toujours maladroit (6/17).

"Il fallait empêcher Mons de courir et de prendre feu. Aussi pendant ces deux jours n’a-t-on parlé que défense", précisait Massot, qui avait également demandé "de jouer avec plus de rythme" tout en responsabilisant ses joueurs. Une recette qui a bien failli marcher pour cet ex-joueur d’expérience novice dans son nouveau rôle. "Je n’ai jamais que quatre mois d’expérience comme assistant", soulignait-il.

À peine plus ancien dans la fonction, Frank De Meulemeester avouait son soulagement : "On savait que ce serait difficile. Pour être passés par là récemment, il nous semblait évident que les Liégeois allaient réagir. Je n’étais donc pas content de la manière dont on a abordé cette partie. La courte défaite à Alost avait laissé des traces et nous avait coûté beaucoup d’énergie. On restait sur deux mauvais entraînements. Cela s’est vu en début de partie avant qu’on ne revienne petit à petit. On gère mal la fin du temps réglementaire du fait d’une certaine fatigue et puis heureusement, Lio (Bosco) fait ce qu’il faut avec Justin (Cage) . On s’en sort bien."