Booker, si loin, Phoenix si proche

L'image est belle: en rentrant son shoot au 3e quart-temps, déconcertant de facilité, Booker a symbolisé le parcours sans faute de Phoenix (10e) depuis la reprise de la saison.

Comme son inattendu panier à trois points, l'équipe est partie de loin, mais elle se retrouve désormais à concurrencer Portland (9e), juste devant San Antonio (11e) pour forcer un barrage, a priori contre Memphis (8e).

Chacune des quatre équipes a deux matches à jouer. Si les Grizzlies et les Blazers gagnent les leurs ils batailleront pour accéder aux play-offs. Un faux-pas en revanche pourrait profiter aux Suns et aux Spurs.

La victoire contre le Thunder (5e), qui a certes fait tourner une bonne partie de son effectif (Gilgeous-Alexander, Adams, Gallinari, Schroder au repos), s'est dessinée aux 2e et 3e quart-temps pour faire oublier une mauvaise entame.

Comme d'habitude, Booker a joué à merveille son rôle d'artilleur (35 pts, 5 rbds, 4 passes), dépassant les 30 points pour la quatrième fois en six matches dans la bulle, avec des coéquipiers en réussite collective à trois points (50%, 17/34).

Dallas renverse Utah

Sans Kristaps Porzingis (genou gauche) ni Luka Doncic (cheville droite), plus ménagés que diminués, les Mavericks ont remonté 12 points de retard à l'abord du dernier quart-temps pour l'emporter (122-114) sur le Jazz, également privé de Donovan Mitchell.

Dans un match sans enjeu entre le 7e et le 6e, Dallas s'est appuyé sur ses shooteurs très adroits Tim Hardaway Jr (11/15, 27 pts) et Seth Curry (8/11, 22 pts).

En face, ce sont les remplaçants qui ont surtout apporté les points (71 pts). Rudy Gobert n'a joué que 16 minutes (9 pts, 5 rbds, 3 passes).