Washington se fait moins de "Beal"

Absent lors de la courte défaite contre Miami pour avoir été cas contact potentiel de Jayson Tatum, lors du match précédent contre Boston, l'arrière a pu faire un retour rapide sur les parquets et a été déterminant dans le succès franc des Wizards contre les Suns (128-107). Le premier à domicile, le 3e en 11 rencontres.

Beal, très adroit avec ses 34 points à 12/22 aux tirs, a flirté avec le triple-double puisqu'il a ajouté 9 passes et 8 rebonds. Dire qu'il a été omniprésent en l'absence de l'autre "stakhanoviste" de l'équipe, Russell Westbrook, absent pour encore une semaine en raison d'une blessure à une cuisse, est un euphémisme.

L'arrière de 27 ans, qui restait sur 101 points inscrits contre Philadelphie (60) et Boston (41), en compile 34,9 de moyenne en dix matches, loin devant la star des Warriors Stephen Curry (28,6).

Côté Suns, qui manquent avec ce quatrième revers de rejoindre les Lakers en tête de la conférence Ouest, l'arrière Devin Booker a été le seul à suivre le rythme avec 33 points.

Milwaukee finit plus fort

De retour après un match manqué en raison d'un souci au dos, Giannis Antetokounmpo a mis les Bucks sur la voie du succès en fin de match à Orlando (121-99). Ses cinq points (sur 22 au total) inscrits en début de 4e quart-temps ont redonné de l'écart au score qui n'a cessé de s'amplifier ensuite (35-17).

Khris Middleton a été aussi présent (20 pts, 10 rbds), pour permettre à leur équipe (4e) de dépasser leur victime du soir au classement à l'Est.

Dans les rangs du Magic, en l'absence persistante d'Evan Fournier (dos), Nikola Vucevic (28 pts, 13 rbds) était trop seul pour faire durer le suspense.

Les Hornets font le buzz

On n'arrête plus Charlotte: l'équipe propriété de Michael Jordan a remporté une 4e victoire d'affilée aux dépens des Knicks (109-88), qu'elle doit notamment à sa recrue-phare Gordon Hayward, auteur de 34 points. L'ailier-shooteur arrivé en provenance de Boston tourne à presque 30 unités de moyenne sur les quatre dernières rencontres.

Autre artisan de ce succès, le rookie LaMelo Ball, devenu samedi dernier le plus jeune joueur à réussir un triple-double, pour son 9e match en NBA contre Atlanta (113-105), a encore été très actif en sortie de banc (8 points, 14 rbds, 7 passes, 3 interceptions).

Dans une courbe inversée, les Knicks, auteurs d'un début de saison encourageant, marquent le pas avec cette 3e défaite consécutive (8e).

Atlanta accable Philadelphie

Diminués par les absences, la plupart dues au Covid-19, les Sixers ont concédé leur deuxième défaite de rang (112-94) chez des Hawks qui ont compté 32 points d'avance à l'entame du dernier quart-temps.

Trae Young (26 pts, 8 passes) a été le leader d'attaque d'Atlanta, dans les rangs duquel cinq autres joueurs ont fini entre 10 et 15 unités, signe d'un collectif qui prend peu à peu ses marques, sans plusieurs joueurs importants à l'infirmerie (Rajon Rondo, Bogdan Bogdanovic, Onyeka Okongwu, Danilo Gallinari).

Chez les 76ers, toujours leaders à l'Est, le retour pourtant notable de Joel Embiid (24 pts, 11 rbds) après une alerte à une cuisse, n'y a rien fait.