Ces derniers temps, les matches se suivent et ne se ressemblent pas pour l'arrière, médaillé d'argent avec les Bleus aux Jeux de Tokyo. Lors du revers à Oklahoma City le 31 décembre, il avait été limité à trois points, avant de réagir au match suivant, également perdu à Toronto (20 pts).

Mardi, il avait atteint le fond, avec un zéro pointé au scoring, assistant du banc, durant tout le dernier quart-temps, à la victoire contre Indiana.

Certainement vexé, et se rappelant que les Celtics lui avaient très bien réussi (32 pts) pour sa première sous le maillot new-yorkais en ouverture du championnat, il a fait preuve d'orgueil et d'une flamboyance inédite chez lui en dix saisons NBA.

Pendant trois quart-temps, il a été le seul à surnager côté Knicks dans cette rencontre longtemps maîtrisée par Boston, porté par Jayson Tatum, excellent (36 pts, 9 passes, 6 rbds). Mais le Français a gardé le meilleur pour la fin et, dans un même élan, ses coéquipiers se sont réveillés, à l'image de Julius Randle (22 pts, 8 rbds).

Fournier, dont le précédent record personnel à trois points s'élevait à 7 paniers inscrits en avril 2021 sous le maillot de... Boston contre Houston, a planté dans le money-time ses 9e et 10e banderilles (en 14 tentatives), cette dernière faisant passer NY devant au score pour la première fois (99-98) à deux minutes du terme.

Durant ce dernier quart-temps, il a mis 13 points, qui ont donc fait 41 au total (8 rbds). Neuf de mieux que son précédent record personnel.

Evan tout-puissant

"A l'évidence je manque de régularité en ce moment. Mais je ne pensais pas faire aussi bien que lors de mon premier match ici", a commenté à chaud Fournier.

Les deux dernières minutes ne furent cependant pas les siennes, Tatum égalisant à 1,5 seconde du buzzer (105-105). Un temps suffisant pour RJ Barrett (13 pts), qui a libéré New York d'un tir à trois points aussi improbable que l'était la perspective d'un succès quelques minutes plus tôt.

Si les Knicks ont chipé la 10e place à Boston à l'Est, Phoenix a repris les commandes à l'Ouest au détriment de Golden State.

Les Suns se sont imposés face aux Clippers (106-89), en s'appuyant une nouvelle fois sur la science du jeu de Chris Paul, auteur de son premier tripe-double de la saison (14 pts, 10 passes, 13 rbds).

Devin Booker ayant peiné offensivement (11 pts à 5/22, 10 rbds), les seconds couteaux Cameron Johnson (24 pts) et Jalen Smith (19 pts, 14 rbds) se sont distingués, face à des Californiens (8e) où Marcus Morris (26 pts, 8 rbds) s'est senti bien seul en attaque. Nicolas Batum (1 pt, 7 rbds, 2 passes) a lui fait un retour timide après onze jours d'absence.

Plus tôt, les Warriors, sans Stephen Curry et Draymond Green mis au repos, avaient concédé un deuxième revers d'affilée à La Nouvelle-Orléans (101-96). Brandon Ingram (32 pts, 11 rbds) a été le bourreau de Golden State.

Pour Memphis, solide 4e, tout va bien en revanche, avec un septième succès consécutif glané contre Détroit (118-88), grâce à Ja Morant (22 pts, 9 rbds, 6 passes), Killian Tillie contribuant modestement (5 pts, 5 rbds).

En face, Killian Hayes fut tout aussi discret (5 pts, 2 passes).