LeBron en mode tournedos

Soirée facile, soirée tranquille pour les Lakers qui, comme 48 heures plus tôt, se sont promenés sur le parquet de Houston (117-100) pour remporter leur 9e succès en 12 matches et asseoir leur domination à l'Ouest.

L'image du match, qui a aussitôt fait le tour des réseaux sociaux, est ce panier derrière l'arc inscrit au 2e quart-temps par James qui n'a pas pris la peine de le voir entrer, préférant se retourner, sûr de son fait, vers son banc où ses coéquipiers, tout excités, n'ont pu résister à briser la nouvelle distanciation de 1,80 m imposée par la ligue. Une façon gentille aussi de chambrer dont est coutumier le shooteur des Warriors Stephen Curry.

Le "King" a été encore le guide de son équipe avec ses 26 points (8 passes, 5 rbds), bien aidé par Anthony Davis impérial en défense (19 pts, 10 rbds, 5 contres).

Côté Rockets, avant-dernier de cette même conférence, ça ne décolle toujours pas: James Harden a encore manqué d'adresse (5/16, 16 pts, 7 rbds, 6 passes) et avec John Wall (10 pts) ça se résume à jouer chacun son tour plutôt qu'ensemble.

De quoi conforter les envies de départ du "Beard" (le barbu): "J'aime cette ville, j'ai vraiment fait tout ce que je pouvais. Cette situation est folle, je ne crois pas que ça puisse s'arranger".

Durant en mode éclair

Encore privés de Kyrie Irving, absent depuis quatre matches pour raisons personnelles et qui fait l'objet d'une enquête de la NBA pour violation du protocole anti-Covid, les Nets ont bataillé pour renverser Denver (122-116), effaçant 18 points de retard concédés au 3e quart-temps.

"KD", qui a tutoyé le triple-double (34 pts, 13 passes, 9 rbds) a été déterminant dans le "mega-money-time" avec six points d'affilée qui ont donné une avance décisive (120-113) avec 27 secondes à jouer. Caris LeVert (20 pts, 6 passes) et le Français Timothé Luwawu-Cabarrot (11 pts) ont aussi apporté en sortie de banc.

En face, le Serbe aux mains d'or Nikola Jokic a été performant comme d'habitude (23 pts, 11 passes, 8 rbds), mais ni lui, ni Jamal Murray (20 pts) n'ont pu tenir la distance pour les Nuggets où le jeune Bol Bol, enfant d'la balle, fils de l'ancien géant Manute Bol, a connu la joie d'une toute première titularisation (5 pts).

Après cette 6e défaite en 11 matches, Denver glisse au 10e rang à l'Ouest. Brooklyn, de nouveau à l'équilibre (6-6), se hisse à la 7e place à l'Est.

Embiid en mode pièce montée

Décimés par les absences dues au coronavirus, Sixers et Heat, qui ont chacun évolué avec huit joueurs, le minimum requis par la ligue, n'en ont pas moins livré une formidable bataille, à l'issue de laquelle, puisqu'il fallait un vainqueur, les premiers se sont imposés après prolongation (137-134).

Joel Embiid, auteur de 45 points, 16 rebonds, 5 interceptions, 4 passes, a réussi presque à lui seul à relancer Philly qui restait sur trois défaites. Ses 14 points en 3 min 30 sec au 3e quart-temps ont mis son équipe en bonne position et quand Miami, entre-temps revenu, pensait avoir match gagné c'est lui qui a égalisé à 4 sec 3/10e de la sirène.

Durant l'"overtime", il a ajouté 12 points, avant que le rookie Dakota Mathias ne réussisse le panier à longue distance qui a définitivement repoussé le Heat, privé de Jimmy Butler, Bam Adebayo et Goran Dragic, mais qui a pu compter sur l'épatant Tyler Herro (34 pts, 7 rbds).

Repassé en négatif (4-5), le Heat glisse à la 10e place à l'Est où les 76ers conservent leur 2e place (8-4).