Peut-être parce qu'il n'a le droit de jouer qu'un match sur deux, toujours empêché à New York car non vacciné, et que ça le frustre autant qu'à son équipe, qui a besoin de lui dans la dernière ligne droite avant les play-offs, Irving s'est dit qu'il allait mettre les bouchées doubles en Floride.

Les chiffres sont étourdissants, surtout ceux de la première période, bouclée avec 41 points dans la musette, à 14/19 au tir dont 6/7 derrière l'arc.

Il a levé le pied ensuite et une fois les 60 unités atteintes (6 rbds, 4 passes, 4 interceptions) au début du dernier quart-temps, il a rejoint le banc sans demander à rester plus longtemps sur le parquet, malgré les "We want Kyrie!" ("On veut Kyrie!") scandés par les spectateurs.

"Je me sentais bien. Quand vous en mettez 60, sans forcer, sans trop de mauvais tirs, ça illustre aussi à quel point nous nous entendons dans cette équipe. On se donne confiance et on fait les bonnes choses", a commenté Irving, qui avait assisté dimanche, pour la première fois de la saison, à un match à domicile, au Barclays Center, où Kevin Durant a passé 53 points aux Knicks.

Ce dernier, qui s'est contenté d'en marquer 19 face au Magic, avait alors ravivé le débat sur les règles sanitaires imposées par la ville de New York, voulant que tout employé ne peut exercer son métier tant qu'il n'est pas vacciné. Ce qui conduit à une situation ubuesque puisqu'Irving peut tout de même se trouver parmi les spectateurs dans la salle mais ne peut pas jouer sur le parquet.

Butler touché à une cheville

En attendant une hypothétique levée de ce règlement, l'arrière en a profité pour battre son record personnel (57 pts) et celui de la franchise, contribuant au 4e succès consécutif des Nets.

Toujours 8e à l'Est, ils peuvent encore mathématiquement éviter les barrages qualificatifs pour les play-offs, même si Cleveland (6e) et Toronto (7e) possèdent encore un confortable matelas pour rester devant eux.

Au sommet de la conférence, demeure Miami qui a cravaché pour venir à bout de Détroit (105-98), en perdant en route Jimmy Butler, victime d'une entorse à la cheville droite en première période.

Le leader du Heat a néanmoins bien été suppléé par Max Strus, qui a inscrit l'intégralité de ses 16 points dans le dernier quart-temps, contribuant, avec Tyler Herro (29 pts) auteur d'un shoot crucial à longue distance à moins de deux minutes du terme, au gros finish des Floridiens (37-25).

Côté Pistons (14e), à noter le match encourageant de Killian Hayes (9 pts, 8 passes, 4 rbds, 1 interception) en sortie de banc.

A l'Ouest, Phoenix, pour l'heure toujours la seule équipe qualifiée pour les play-offs, a un peu plus cimenté son statut de tête de série N.1, en s'imposant 131-115 à La Nouvelle-Orléans (10e).

Devin Booker (27 pts) a éclairé des Suns très adroits, qui ont shooté à 54,4% de réussite, bien aidé par Mikal Bridges (20 pts), JaVale McGee (19 pts) et Deandre Ayton (18 pts).

Enfin, même privés de Ja Morant, souffrant du dos, les Grizzlies n'ont fait qu'une bouchée des Pacers (135-102), pour conforter leur deuxième place.

Desmond Bane (21 pts, 6 passes) a mené un groupe de sept joueurs à au moins dix points.