Face à Kyrie Irving, qui a tout de même tenu son rang (28 pts) en réussissant quelques actions de funambule, Damian Lillard était dans un très bon soir, à l'image de ce shoot depuis le logo, presque au centre du terrain, qui a mis sur orbite la victoire des Blazers en fin de troisième quart-temps en portant leur avance à 15 unités.

Le meneur de Portland, qui reste 7e à l'Ouest après ce troisième succès d'affilée, a fini avec 32 points (9 passes, 7 rbds), secondé par Jusuf Nurkic dominateur dans la raquette (23 pts, 11 rbds).

Les Nets, dont l'étonnant rookie Mike James n'a pas démérité (15 pts),, demeurent en tête à l'Est, mais avec plus qu'une victoire de différence sur leur dauphin Philadelphie, vainqueur avec autorité d'Atlanta (126-104).

Les Sixers ont récité leur basket collectivement, le trio Joel Embiid, Ben Simmons et Tobias Harris inscrivant 18 points chacun, tandis que Dwight Howard s'est distingué en sortie de banc (19 pts, 11 rbds, 2 contres).

Côté Hawks (5e), Trae Young a été le seul à surnager (32 pts) pour son retour après quatre matches sans jouer en raison d'une entorse à une cheville.

Dans la lutte pour les barrages, Boston, qui cherche à les éviter à l'Est, recevait San Antonio, qui bataille pour les jouer à l'Ouest. Et cela a donné un des matches de la saison, au scénario improbable qui a souri aux C's au bout du suspense et de la prolongation (143-140).

Les Spurs ont bien cru avoir plié la rencontre dès le premier quart-temps (39-16), parvenant à accroître leur avance à presque trente points à la mi-temps (77-48) grâce à un exceptionnel pourcentage de réussite aux tirs (71,4%) qui traduisait alors le non match de leurs adversaires en première période, à l'exception de Tatum.

Or l'ailier a été exceptionnel de bout en bout, en témoignent ses 60 points (record personnel battu) dont dix sur les quinze de son équipe dans l'"overtime". Dans son sillage, se sont réveillés en seconde période Jaylen Brown (17 pts) et Marcus Smart (10 pts, 12 passes), qui n'avaient rien marqué à la pause.

Les Spurs (9e à l'Ouest), longtemps portés par DeMar DeRozan (30 pts, 14 passes) et Dejountay Murray (24 pts, 8 passes, 8 rbds), ont fini par craquer et nul ne sait comment ils vont s'en remettre.

Dans le même temps, Memphis, qui les devance à la 8e place, en a profité pour faire un petit écart en battant à domicile Orlando (92-75). La jeune star des Grizzlies Ja Morant n'a marqué que 8 points, mais son dunk en moulin à vent après alley-oop (passe en l'air), rappelant l'ancienne gloire des 80's Dominique Wilkins, continue de faire le tour du web.

Enfin, Washington a conforté sa 10e place à l'Est, elle aussi synonyme de barrage, en s'imposant aisément à Cleveland, grâce une nouvelle fois à l'activité débordante de Russell Westbrook, auteur de son 31e triple-double de la saison (15 pts, 12 rbds, 11 passes), le 177e de sa carrière, à désormais quatre unités du record historique d'Oscar Robertson.