Giannis gagne le bras de fer

Les Bucks ont eu le dernier mot sur les Nets (117-114), au terme d'une somptueuse passe d'armes entre Antetokounmpo et Durant, auteurs chacun de 49 et 42 points.

Ce dernier (10 rbds), pourtant efficace avec 11 points dans le money-time, a manqué l'égalisation sur une ultime tentative derrière l'arc.

Et il avait face à lui un rival en mode "Greek Freak" (monstre grec), qui a justifié son statut de double MVP en titre. Adroit (21/36), lui aussi a marqué 11 points dans le 4e quart-temps et il a été dissuasif en défense (8 rbds, 3 contres), bien aidé par son lieutenant Khris Middleton (26 pts, 11 rbds, 6 passes).

"On a été capable d'élever notre jeu en attaque. Il le fallait, surtout face à un des meilleurs scoreurs de l'histoire, qui est capable d'en planter 50 ou même 70... J'ai su imposer mon rythme et trouver mes zones de tirs", a commenté Antetokounmpo.

Les Bucks demeurent 3e, devant New York facile vainqueur à Houston (122-97) grâce à l'inévitable Julius Randle (31 pts), et n'ont besoin que d'une victoire supplémentaire pour composter leur billet pour les play-offs.

Brooklyn (2e), où Kyrie Irving s'est montré actif (20 pts, 7 rbds, 6 passes), est déjà qualifié. Donc l'enjeu est à présent de finir tête de série N.1.

Statut qui échoie pour l'heure à Philadelphie, vainqueur laborieux, après prolongation, à San Antonio (113-111). Le tout grâce à une claquette de Ben Simmons au buzzer, au rebond après une tentative manquée de Joel Embiid qui avait néanmoins pesé jusque-là (34 pts, 12 rbds).

Pour les Spurs, ce deuxième revers en deux jours en "overtime", a de quoi être frustrant. Mais ils restent 10e à l'Ouest et donc barragistes.

Phoenix au zénith

Utah ne sera redevenu leader que 24 heures, le temps pour les Suns de le redépasser, à la faveur d'une victoire à Oklahoma City (123-120).

Comme d'habitude, Devin Booker a été leur meilleur marqueur, ses 32 points (6 passes) reflétant son excellente moyenne sur les cinq derniers matches (30,6). Chris Paul a réussi son double-double habituel (18 pts, 11 passes).

Côté Thunder, qui n'est pas passé loin du hold-up en fin de rencontre, le Français Théo Maledon s'est illustré (18 pts, 4 passes, 4 rbds).

Cauchemar à Boston

Plus que la défaite (129-119) concédée au Garden face à Portland, qui les fait glisser à une 7e place de barragiste qu'ils veulent éviter, les Celtics ont surtout déploré les blessures de leurs deux meilleurs joueurs, Jayson Tatum (33 pts) et Jaylen Brown (16 pts, 11 rbds).

A quelques secondes de la fin, les deux joueurs se sont percutés, la cheville de Brown semblant tourner dans la collision avec la jambe droite de Tatum, dont le genou a légèrement plié sur l'impact. Le premier a dû être soutenu par deux médecins pour rallier le vestiaire, semblant plus souffrir que le second qui boitait dans la même direction.

Auparavant, Evan Fournier avait réussi une solide performance (21 pts, 5 rbds), face à des Blazers portés par CJ McCollum (33 pts) et Damian Lillard (26 pts, 13 passes).

Boston espère désormais que Tatum et Brown ne seront pas sur le flanc trop longtemps, à trois semaines des play-offs. En attendant, il cède sa 6 place, la dernière directement qualificative, à Miami vainqueur (121-111) à Charlotte (8e).

A l'Ouest, Portland fait la bonne opération du soir, en grimpant au 6e rang au dépens de Dallas, surpris chez lui par Sacramento (111-99), malgré Luka Doncic (30 pts). Un jeu de chaises musicales susceptible de changer en fin de soirée selon le résultat du match entre les Lakers et Toronto.