Trois joueurs d'Atlanta ont terminé la rencontre avec 28 unités : Clint Capela, Trae Young et Bogdan Bogdanovic. Mais le Suisse, avec 17 rebonds et la bagatelle de 5 blocs, a une nouvelle fois prouvé qu'il n'était pas le meilleur rebondeur de la grande ligue pour rien. Imprécis durant les quatre premiers quart-temps, Trae Young s'est lui réveillé en prolongations afin de repousser les assauts des Spurs et de DeMar DeRozan (36 pts) en particulier.

Grâce à ce succès, la franchise de Géorgie est 7e à l'Est avec un bilan à l'équilibre (24v-24d). Quant aux Spurs, ils sont toujours accrochés à la 8e place à l'Ouest (24v-22d), la dernière synonyme de playoffs.

Le choc de la soirée entre deux grosses cylindrées à l'Ouest a tourné en faveur de Denver. Plus forts collectivement, les Nuggets se sont imposés 94-101 contre les Los Angeles Clippers. En effet, tous les titulaires du côté de Denver ont marqué au moins 14 points. Chez les Clippers, outre Kawhi Leonard (24 pts), l'adresse n'était pas au rendez-vous jeudi soir. Ils restent malgré tout 3e à l'Ouest (32v-18d) alors que Denver est 5e (30v-18d).

À l'Est, Brooklyn et Philadelphie, respectivement premier et deuxième, ont ajouté un succès de plus. Les Nets, pourtant orphelins de James Harden en plus de Kevin Durant, n'ont pas dû s'employer contre Charlotte (111-89). Récemment arrivé à New York, LaMarcus Aldridge a compilé 11 points, 9 rebonds et 6 assists pour sa première alors que Jeff Green s'est montré performant derrière l'arc (21 points dont 5 tirs à trois points).

Les Sixers, qui devraient bientôt voir revenir leur pivot All-Star Joel Embiid, n'ont pas été inquiétés à Cleveland (94-114) grâce aux belles performances de Shane Milton (27 pts), Dwight Howard (18 pts, 15 rbds) et Seth Curry (19 pts).

Au classement, les Nets affichent 34 victoires pour 15 défaites, soit un seul petit succès de plus que les Sixers.