"A la lumière de la décision des Milwaukee Bucks de ne pas jouer leur cinquième match contre les Orlando Magic, cette rencontre et les deux autres entre les Houston Rockets et le Thunder d'Oklahoma City, ainsi qu'entre les Los Angeles Lakers et les Portland Trail Blazers ont été reportées", a indiqué l'instance, sans préciser leur date de reprogrammation.

Mercredi peu avant 16H00 locales dans la "bulle" de Disney World à Orlando, en Floride, contrairement à leurs homologues du Magic, les joueurs des Bucks ne se sont pas présentés sur le terrain, pour s'échauffer avant le coup d'envoi.

Et pour cause, ils se sont enfermés dans leur vestiaire et ont décidé de ne pas jouer ce 5e match qui, en cas de victoire, les qualifierait pour les demi-finales de conférence Est.

L'information qui a filtré auprès de quelques médias sur place n'a pas été officialisée dans un premier temps par la NBA. Mais le site The Athletic citait déjà l'arrière des Bucks George Hill, disant: "Nous sommes fatigués de ces meurtres et de l'injustice. L'équipe ne jouera pas ce (mercredi) soir contre Orlando après les tirs sur Jacob Blake à Kenosha".

- "ON EN A MARRE" -

C'est dans cette ville du Wisconsin à une cinquantaine de kilomètres au sud de Milwaukee, celle des Bucks, que Jacob Blake, un Afro-américain de 29 ans, a été grièvement blessé lors de son interpellation dimanche et devrait probablement être paralysé à vie.

La scène, terrible, a été filmée, on y entend sept coups de feu tirés atteignant ce père de famille dans le dos, qui essayait d'entrer dans sa voiture où se trouvaient, selon son avocat, trois de ses enfants, des garçons âgés de 3, 5 et 8 ans.

Dans la foulée de ce boycott, que ne voulaient pas suivre le joueurs du Magic, selon plusieurs médias, les joueurs des deux autres matches du soir ont décidé d'en faire de même, la NBA se chargeant enfin d'annoncer leur report.

LeBron James, la superstar des Lakers lui avait tweeté quelques minutes plus tôt: "NOUS DEMANDONS LE CHANGEMENT. ON EN A MARRE", annonçant la suite.

Le syndicat des arbitres de NBA s'est dans la foulée dit "solidaire de la décision de nos joueurs de boycotter les matches de ce (mercredi) soir pour protester contre le meurtre injustifié et continu d'hommes et de femmes noirs par les forces de l'ordre. Il y a des problèmes plus importants dans notre pays que le basketball et nous espérons que cela inspirera le changement".