Pour les Suns, Devin Booker et Deandre Ayton ont marqué 26 points chacun tandis que Chris Paul a réussi un triple-double (11 points, 10 rebonds et 13 passes décisives), assommant les Lakers qui n'ont réussi que 41,2% de leurs tirs sur le terrain. Frank Vogel, le coach californien, s'est pourtant voulu optimiste tout en concédant qu'ils devaient désormais se trouver "une nouvelle identité", en l'absence de James, 17 fois All-Star.

"Ces choses prennent un certain temps à guérir. Ce sont des guérisons lentes. Nous nous préparons à jouer sans lui pour une durée indéterminée" a-t-il ainsi expliqué avant la rencontre.

Côté Phoenix, le match fut l'occasion pour Chris Paul de devenir le sixième joueur seulement de la NBA à atteindre la barre des 10.000 passes décisives grâce à un alley-oop pour Ayton dans le 3e quart-temps.

Les 76ers, toujours premiers de la Conférence Est, peuvent remercier quant à eux Tobias Harris qui a marqué deux lancers francs à 5 secondes de la fin pour sceller la victoire finale de sa franchise. Julius Randle, pour les Knicks, a alors eu l'occasion de repasser devant mais son tir, au buzzer, a échoué.

Une situation qui a fait fulminer une partie des Knicks, reprochant aux arbitres d'avoir sifflé la faute autorisant les deux lancers francs de Harris.

Cette victoire permet à Philadelphie, toujours privé de Joel Embiid et Seth Curry, de conserver un point d'avance au classement sur les Nets de Brooklyn, qui ont battu les Wizards de Washington 113-106. Un résultat positif grâce aux 28 points de Kyrie Irving et aux 26 de James Harden, les Nets se permettant de résister au triple-double de Russell Westbrook (29 points, 13 rebonds et 13 passes).

Lu Dort a été pour sa part le héros d'Oklahoma City, marquant 23 points et réalisant un contre "héroïque" en fin de match sur John Wall des Houston Rockets. Le Thunder a infligé aux Texans leur 20e défaite consécutive (114-112).

"Honnêtement, c'était héroïque, je n'avais encore jamais vu ça et c'était très chaud", a apprécié son coéquipier du Thunder, Moses Brown.

LaMelo Ball, des Charlotte Hornets, le poignet cassé, ne jouera plus avant longtemps

Le meneur des Charlotte Hornets, LaMelo Ball, s'est brisé le poignet droit durant le match entre sa franchise et les Clippers samedi soir et son absence sera de longue durée, ont annoncé les Hornets dimanche. Une IRM a révélé que l'os du poignet droit de Ball, qui a chuté après une faute sur lui durant le second quart-temps du match perdu contre les Clippers, se rattrapant sur sa main, était cassé.

LaMelo Ball, le poignet bandé, a ensuite joué la deuxième mi-temps du match, mais a été contraint de sortir au 4e quart-temps, pour un bilan de 13 points.

"Ball, dont l'état de santé sera de nouveau évalué prochainement et de façon régulière, a été placé sur la liste des joueurs forfaits pour une durée indéterminée", ont expliqué les Hornets dans un communiqué.

Plus jeune de trois frères jouant tous au basket-ball, LaMelo Ball, 19 ans, avait été choisi en 3e position par Charlotte à la draft 2020, après avoir sauté le passage traditionnel vers la NBA par une équipe universitaire, pour préférer jouer de manière professionnelle en Lituanie et en Australie.

Il marque en moyenne 15,9 points par match, pour 5,9 rebonds, 6,1 passes décisives. Il a joué 41 matches cette saison.

Le 10 janvier dernier, il était devenu le plus jeune joueur dans l'histoire de la NBA à réaliser un triple-double, avec ses 22 points, 12 rebonds et 11 passes décisives passés lors de la victoire de Charlotte face à Atlanta (113-105).