La superstar a été victime d'une entorse lors de la défaite de son équipe à La Nouvelle-Orléans le 27 mars et a manqué quatre des cinq matches suivants. Son absence a été rédhibitoire pour L.A., qui a échoué à rester dans la zone des barragistes, San Antonio s'emparant de la 10e place.

Si l'enjeu collectif a fini par s'évanouir, laissant place à une immense désillusion, James pouvait à titre personnel une nouvelle fois entrer dans l'histoire, par un autre biais.

Il y a une semaine, ses 38 points inscrits lors d'une autre défaite contre les Pelicans, lui avaient permis de repasser en tête du classement des meilleurs marqueurs de la Ligue, devant Giannis Antetokounmpo (Milwaukee) et Joel Embiid (Philadelphie), avec lesquels il était au coude-à-coude ces dernières semaines.

Ce dernier a depuis repris la tête et semble bien parti pour la conserver avec 30,4 points de moyenne, devant James (30,3 pts) et la star des Bucks (29,9 pts).

Or pour rester dans la course, "LBJ" aurait dû participer aux deux dernières rencontres des Lakers, car pour être éligible à ce titre honorifique, un joueur doit avoir joué au minimum 58 matches sur les 82 au programme. Il n'en aura finalement disputé que 56.

Conséquence, James, âgé de 37 ans, ne sera pas le plus vieux meilleur marqueur de l'histoire en saison régulière, record toujours propriété de Michael Jordan, qui en avait 35, lorsqu'il a fini l'exercice 1997-1998 avec 28,7 points de moyenne.