Les Lakers et LeBron James ont repris en patrons le chemin de la victoire sur le parquet de Houston samedi, lors d'une soirée NBA qui encore vu Milwaukee écraser la concurrence à l'Est.

Comme à la maison: le leader de la conférence Ouest se sentait chez lui au Toyota Center avec ces "Let's Go Lakers" scandés par leurs nombreux fans dans une fin de match où la victoire était assurée (124-115). Anthony Davis (sacrum), forfait pour cinquième match consécutif, mais en civil sur le banc, pouvait battre la mesure avec ses doigts.

Il a vu "King James" mener ses troupes comme un patron avec 31 points et 12 passes à son actif (5 rbds), il a vu Kyle Kuzma son remplaçant dans le cinq de départ assumer ce nouveau statut (23 points, 8 rbds), il a vu JaVale McGee coller deux énormes contres coup sur coup à PJ Tucker et Clint Capela, bonifiés par deux paniers en transition de James au troisième quart-temps.

Une séquence dont ne se sont jamais vraiment remis les Rockets, malgré le très bon match de Russell Westbrook (35 pts, 9 rbds, 7 passes) et les 34 points de James Harden (à 8/20 aux tirs). Depuis trois matches, Houston ne répond plus et glisse à la 6e place, dépassé par Dallas sans jouer.

Les Bucks insolents de facilité

Encore une soirée tranquille pour Milwaukee, qui a remporté sa sixième victoire de rang à Brooklyn (117-97), en s'appuyant sur Giannis Antetokounmpo auteur de 29 points, 12 rebonds et... 8 pertes de balle, seul point noir de la soirée du Greek Freak qui n'a passé que 25 minutes sur le parquet.

Car ses Bucks ont plié le match juste avant la pause en comptant quinze points d'avance, grâce à trois paniers d'affilée à trois points de Khris Middelton, et à une défense qui a limité les Nets de Kyrie Irving (17 pts) et du Français Thimoté Luwawu-Cabarrot (10 pts, 4 rbds en 20 min) à seulement 33,3% de réussite aux tirs.

Le leader incontesté à l'Est, qui conserve largement le meilleur bilan de la Ligue (38-6), bat ses adversaires avec un écart de 12,4 points de moyenne. S'il maintient ce rythme, ce sera un record historique pour une saison régulière.

Les Clippers ou l'art de la finition

Il a fallu encore un grosse performance offensive de Kawhi Leonard (39 pts, 6 passes, rbds) et Lou Williams en mode "clutch" avec 14 points inscrits sur 32 dans le money-time pour que les Clippers arrachent un troisième succès d'affilée (133-130) chez des Pelicans qui les ont malmenés pendant trois quarts-temps.

Il s'est tout de même fallu d'un souffle pour que JJ Redick (19 pts) n'égalise à trois points au buzzer, après avoir réduit l'écart 26 secondes plus tôt, déjà derrière l'arc.

Sans Paul George (ischio-jambiers), L.A. compte désormais 30 victoires (13 revers) mais reste 3e juste devant le Jazz, qui a vaincu Sacramento (123-101), grâce notamment 28 points Rudy Gobert. Soit la meilleure marque du Français cette saison, qui a aussi capté 15 rebonds et infligé 3 contres.

Boston déchante, Toronto en profite

Privés de Kemba Walker touché à un genou, les Celtics ont concédé un troisième revers d'affilée à domicile (123-119) contre Phoenix où Devin Booker a brillé (39 ps, 10 rbds, 9 passes). Ils cèdent leur 3e place à Toronto, vainqueur à Minnesota (122-112).