Philadelphie se fait peur

Au vu de leur saison régulière, les deux équipes pourraient bien se disputer une place pour la finale du championnat en juillet. Cette troisième répétition a de nouveau tourné à l'avantage des 76ers, qui mènent désormais deux victoires à une, après avoir assez largement dominé (20 pts d'écart) puis laissé les Nets bis recoller à trois longueurs dans les deux dernières minutes.

Alors qu'il pensait ne pas refouler le parquet du dernier quart-temps, Joel Embiid (39 pts, 9 rbds) est alors revenu jouer les pompiers de service. Et un contre et deux lancers francs plus tard, il a assuré l'essentiel pour son équipe, qui avait aussi pu compter sur Tobias Harris (26 pts).

"On a fait une succession d'erreurs en défense, de pertes de balle aussi. On n'était pas aussi concentré que lors des trois premiers quart-temps et demi. Or il le faut, si on veut être compétitif pour le titre", a-t-il soutenu, plutôt mécontent.

En face, malgré la défaite au bout, ce sont des sourires et des applaudissements, de la part de Durant mais aussi de Blake Griffin également ménagé, qui ont accueilli le retour des remplaçants, héroïques en fin de match avec un "run" de 21-2 infligé à l'adversaire. Le tout sans Kyrie Irving qui avait tenu seul la maison jusque-là (37 pts, 9 passes) et se reposait puisque le match semblait perdu.

Au classement, Philly garde seul la tête, Brooklyn glissant au 2e rang devant Milwaukee, qui a tranquillement enchaîné avec un deuxième succès d'affilée à Minnesota (130-105).

Sans Giannis Antetokounmpo (genou), les Bucks se sont appuyés sur Khris Middleton encore très complet (27 pts, 8 rbds, 7 passes) et une bonne adresse collective à longue distance (19/40).

New York contient Zion

Intenable (35 pts de moyenne) lors des trois dernières sorties victorieuses des Pelicans, le phénomène Williamson n'a absolument pas démérité contre les Knicks (25 pts, 8 rbds, 7 passes), mais la coriace défense new-yorkaise l'a limité à 1/4 aux shoots et l'a intercepté deux fois dans le dernier quart-temps, pour finir par l'emporter (116-106).

Un 4e succès consécutif notamment dû à Julius Randle qui a encore rendu une excellente copie (32 pts, 8 rbds), bien secondé par le remplaçant Alec Burks (21 pts, 7 rbds). NY reste 7e à l'Est, devant Charlotte, battu chez lui par Cleveland (103-90).

Plus bas, dans la lutte pour les play-offs, Indiana (9e) a remporté une importante victoire à Houston (132-124), grâce notamment aux 27 points de Caris LeVert, en grande forme plus de trois mois après le retrait d'une tumeur au rein.

La 10e place de dernier barragiste reste encore la propriété de Chicago, malgré la défaite à domicile contre Orlando (115-106), Toronto s'en approchant légèrement grâce à sa victoire contre San Antonio (117-112).

Tout sourit aux Clippers

Privés de leur cinq titulaires (Leonard, George, Ibaka, Beverley, Morris), les Californiens ont trouvé les ressources pour effacer 11 points de retard au dernier quart-temps et cinq encore dans la dernière minute, grâce à un shoot à mi-distance de Reggie Jackson à 2 sec 3/10 du buzzer (100-98).

Le meneur a fini avec 29 points (6 rbds), bien aidé par son pivot Ivica Zubac (18 pts, 13 rbds).

Chez les Frenchies, Nicolas Batum a été plus discret (7 pts, 1 contre) et, côté Pistons, Killian Hayes a été actif en sortie de banc (8 pts, 6 passes).

Troisième à l'Ouest, L.A. en est à sept victoires consécutives et affrontera Philadelphie vendredi, pour un duel de prétendants attendu.